Le diagnostic de Navalny annoncé par le médecin en chef de l’hôpital où il est traité

© Sputnik . Alexandre Kryazhev / Aller dans la banque de photosL’hôpital d’Omsk où se trouve Alexeï Navalny
L’hôpital d’Omsk où se trouve Alexeï Navalny - Sputnik Afrique
Le diagnostic sur l’état de santé de l’opposant russe Alexeï Navalny fait état d’un problème de santé lié à un faible taux de glucose, a fait savoir le médecin en chef de l’hôpital où il est traité.

Le problème de santé pourrait être lié à un faible taux de glucose, selon Alexandre Mourakhovski, le médecin en chef de l’hôpital d'Omsk où est traité l’opposant Alexeï Navalny.

«Pour l’heure le diagnostic principal que nous privilégions est un problème de métabolisme glucidique. Cela peut être lié à une brusque baisse du niveau de glucose dans le sang à bord de l’avion, ce qui a provoqué la perte de connaissance», a-t-il indiqué aux journalistes.

Les traces de «substances dangereuses» retrouvées sur ses vêtements et ses doigts correspondent à des «produits chimiques industriels», a signalé le médecin.

Le ministère russe de l'Intérieur a confirmé les données des médecins d'après lesquelles une substance chimique avait été retrouvée sur les vêtements et les mains d'Alexeï Navalny ajoutant qu'elle provenait probablement d'un verre en plastique.

Thèse de l'empoisonnement

L’avion transportant M.Navalny, parti de Tomsk pour Moscou, s’est posé en urgence à Omsk le 20 août après que l’intéressé a fait un malaise. Il a été hospitalisé dans un état grave. Une porte-parole du Fonds de lutte contre la corruption (FBK) a affirmé qu’il avait été «empoisonné».

Alexeï Navalny - Sputnik Afrique
Pas de poison dans le sang de Navalny selon les médecins
Le médecin en chef adjoint, Anatoli Kalinitchenko, a déclaré aux journalistes ce jeudi 21 août qu’aucune trace de poison n’avait été détectée dans le sang ou l’urine de l’opposant:
«Nous envisageons pour l’instant différentes possibilités d’empoisonnement. À l’heure actuelle, aucune des études réalisées n’a détecté de poison dans le sang ou l’urine ni de trace de poison. C’est pourquoi le diagnostic "empoisonnement" reste quelque part dans notre tête mais nous ne considérons pas qu’il a subi un empoisonnement».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала