La Russie et la Turquie ont signé un contrat de livraison d’un nouveau lot de missiles sol-air S-400

© Sputnik . Service de presse du ministère russe de la Défense / Aller dans la banque de photosLivraison de missiles S-400 en Turquie (archive photo)
Livraison de missiles S-400 en Turquie (archive photo) - Sputnik France
Le contrat de livraison d’une autre unité de missiles sol-air S-400 à la Turquie a été signé, Moscou et Ankara discutent des modalités de son financement, a annoncé le directeur général de l’agence russe d’exportation de matériel militaire Rosoboronexport, Alexandre Mikheïev.

Un contrat russo-turc de livraison d’une deuxième unité de missiles sol-air S-400 est déjà signé, il reste à se mettre d’accord sur le mécanisme de financement, a déclaré dimanche 23 août Alexandre Mikheïev, directeur général de l’agence russe d’exportation de matériel militaire Rosoboronexport, lors du forum Armée 2020 qui s’est ouvert dans la région de Moscou.

«Le contrat est signé. À présent, nous menons des pourparlers avec nos partenaires sur le mécanisme de financement de ce contrat», a indiqué M.Mikheïev.

Congrès américain, photo d'illustration  - Sputnik France
Acquisition de S-400: un projet de sanctions visant la Turquie soumis au Congrès US
Le chef du secrétariat de l’industrie de défense turque, Ismaïl Demir, avait précédemment annoncé que Moscou et Ankara étaient parvenus à une entente de principe sur la fourniture d’une deuxième unité de S-400.

S-400 pour la Turquie

L’accord turc sur les S-400 a provoqué le mécontentement de Washington qui a exigé que la Turquie y renonce pour acquérir des systèmes américains Patriot. Les États-Unis ont menacé de retarder voire annuler la vente de chasseurs F-35 à Ankara et d’adopter des sanctions conformément à la loi sur les sanctions contre les adversaires de l'Amérique (CAATSA).

Refusant de faire des concessions, Ankara a poursuivi les négociations avec la Russie sur un autre lot de S-400. Pour le moment, l’administration de Donald Trump n’a pas réalisé sa menace de sanctionner la Turquie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала