Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Trump évoque la possibilité de «découpler» les économies américaine et chinoise

S'abonner
Face à l’escalade des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis, Donald Trump n’a pas exclu dans une interview sur Fox News la possibilité de libérer l'économie nationale de sa dépendance à la Chine s’il est réélu. Selon lui, le pays perd des centaines de milliards de dollars et ne reçoit rien en retour.

Donald Trump a évoqué dans une interview accordée dimanche 23 août à la chaîne Fox News la possibilité d’arrêter de faire des affaires avec la Chine s’il remporte la présidentielle le 3 novembre.

«Mais vous posez une question encore plus intéressante: souhaitez-vous découpler [de l’économie chinoise, ndlr]? C'est une question très intéressante. Parce que jusqu'à présent, nous n'avons rien obtenu de la Chine. […] Tout ce que nous faisons c'est perdre de l'argent», déclare-t-il.

Il estime que la Chine est le pays qui a fait le plus perdre aux États-Unis. «Nous perdons des milliards, des centaines de milliards de dollars. Nous n'obtenons rien de la Chine. Oui, nous obtenons certains biens que nous pourrions produire nous-mêmes», poursuit-il.

«S'ils [la Chine, ndlr] ne nous traitent pas correctement, je le ferai certainement», a déclaré le Président américain.

Des relations tendues

Donald Trump - Sputnik France
Trump «n'a rien exclu» concernant la Chine
Les relations entre les États-Unis et la Chine se sont détériorées notamment en raison de divergences concernant la réciprocité commerciale, la situation à Hong Kong, les droits des minorités ethniques en Chine, la pandémie de Covid-19 et le refus de Pékin de participer aux négociations sur le contrôle des armements.

Des discussions commerciales devaient avoir lieu le 15 août entre les responsables des deux pays, mais elles ont finalement été reportées. Elles avaient pour objet de faire le point sur la «phase I» de l'accord commercial entre les deux puissances signé en janvier au terme de près de deux années de guerre commerciale.

La Chine s'était alors engagée à acheter pour 200 milliards de dollars supplémentaires de produits et services américains. Mais les achats promis n'ont pas été entièrement réalisés, entre autres à cause de la pandémie de Covid-19 qui a mis un coup d'arrêt aux échanges internationaux.

L'accord de janvier, dit de «phase I», devait ouvrir la voie à une «phase II», synonyme d'échanges commerciaux encore plus importants entre les deux pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала