Nouvelles frappes israéliennes à Gaza en réponse à des ballons incendiaires

© Sputnik . Ahmed Abed / Aller dans la banque de photosBande de Gaza, archives
Bande de Gaza, archives  - Sputnik France
Tsahal a annoncé ce 25 août de nouveaux bombardements contre des positions du Hamas dans la bande de Gaza, en représailles à des lancers de ballons explosifs et incendiaires depuis l'enclave palestinienne vers le territoire israélien.

Alors qu'Israël bombarde régulièrement Gaza depuis le 6 août, suite à des tirs de roquettes et des lancements de ballons incendiaires depuis le territoire palestinien, Tsahal a de nouveau attaqué la zone ce 25 août.

«Des jets de combats, des avions militaires et des chars ont ciblé des positions militaires du Hamas dans le sud de la bande de Gaza» incluant «des infrastructures souterraines», a annoncé l'armée israélienne dans un bref communiqué.

Ces attaques quotidiennes par-dessus la frontière sont à l'origine de dizaines de feux en Israël qui ont en cendres des cultures et des broussailles.

Tir de roquettes depuis la bande de Gaza, archives - Sputnik France
Israël-Palestine, un conflit qui appartient au passé?
L'État hébreu impose depuis plus de dix ans un blocus sur Gaza pour, dit-il contenir le Hamas qui contrôle ce territoire palestinien. Israël a aussi fermé Kerem Shalom, point d'entrée des marchandises et du carburant pour l'enclave, ce qui a contribué à la fermeture de la seule centrale électrique locale.

Qualifiant cette dernière mesure de «crime contre l'humanité», le Hamas a appelé lundi 24 août dans un communiqué les organisations internationales et les «décideurs dans la région» à «briser leur silence pour mettre fin» au blocus.

Comme le rappelle l'AFP, ces nouvelles hostilités surviennent après la visite lundi en Israël du secrétaire d'État américain Mike Pompeo qui effectue une tournée de cinq jours au Moyen-Orient axée sur l'accord de normalisation entre Israël et les Émirats arabes unis, et alors que Dominic Raab, le chef de la diplomatie britannique, est à Jérusalem.

Le Hamas a aussi affirmé lundi que la «normalisation» des relations avec Israël contribuait au «maintien des crimes et des violations» contre les Palestiniens.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала