Nouvelle nuit d’émeutes à Portland, les manifestants visaient une prison

© Sputnik . Artur GabdrahmanovManifestation à Portland
Manifestation à Portland - Sputnik France
Au moins une centaine de manifestants se sont réunis devant l’hôtel de ville de Portland, dans l’Oregon, certains d’entre eux ont pu s’introduire à l’intérieur du bâtiment. La cible initiale des protestataires était un centre de détention pour mineurs. Des heurts ont éclaté avec la police et 25 personnes ont été interpellées.

La ville de Portland, aux États-Unis, a été le théâtre de manifestations pour la 89e nuit consécutive, depuis la mort de l’Afro-Américain George Floyd. En début de soirée, une centaine de protestataires se sont réunis en face de l’hôtel de ville, rapporte la chaîne de télévision locale KOIN6. Plusieurs d’entre eux ont pu pénétrer à l’intérieur de l’édifice et y laisser des graffitis.

Initialement, la cible des manifestants était un centre de détention pour mineurs mais le programme a changé à la dernière minute. 

manifestation à Kenosha - Sputnik France
Deux personnes tuées lors de manifestations en soutien à un Afro-Américain blessé par des policiers
Des messages en ligne appelaient à se rassembler devant ce centre spécialisé, avec le slogan «Gardez les enfants hors des prisons». L’édifice héberge des jeunes condamnés pour viol, enlèvement, meurtre ou tentative de meurtre.

Une autre partie des locaux abrite également des résidences pour des mineurs qui ne sont pas en détention. Dans un communiqué, la présidente du comté de Multnomah avait tenu à préciser la nature de l’établissement et avait appelé les manifestants à «prendre en considération les enfants et leurs parents».

Des manifestants armés arrêtés

Les forces de l’ordre ont finalement dû faire usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants présents devant l’hôtel de ville. 

Une voiture de police américaine (archives) - Sputnik France
La police tire à plusieurs reprises dans le dos d’un homme noir dans le Wisconsin – vidéo
Des individus porteurs de badges «presse» ont été vus lançant des projectiles sur les policiers, selon KOIN6.

Vingt-cinq personnes ont été arrêtées. Plusieurs armes ont été retrouvées lors des fouilles, comme des couteaux, des matraques ou des pistolets à impulsion électrique. La plupart des poursuites contre les mis en cause devraient cependant être abandonnées, le procureur du comté de Multnomah ayant annoncé que son bureau ne poursuivrait pas certains crimes découlant des manifestations nocturnes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала