Un Mirage mobilisé pour intercepter un avion survolant à basse altitude un site nucléaire dans le Gard

© AFP 2022 FREDERICK FLORINMirage 2000
Mirage 2000 - Sputnik France
Après qu’un avion privé a survolé plusieurs fois le site nucléaire de Marcoule à trop basse altitude, un Mirage 2000 a été dépêché pour intercepter l'aéronef qui enfreignait une réglementation aérienne, rapporte Midi libre. Le pilote fait l’objet d’une enquête.

Le pilote d’un avion privé a violé à deux reprises la réglementation de survol du site nucléaire de Marcoule, dans le Gard. Il volait à trop basse altitude, relate Midi libre.

Après avoir atterri à Avignon, il a été interrogé par la police sur les raisons de son acte, puis relâché.

L'A330 MRTT Phénix - Sputnik France
Un premier avion de l'armée française effectue une opération liée au coronavirus
Mais l’intéressé a récidivé. Un Mirage 2000 a donc été mobilisé pour l’intercepter et le conduire vers l’aérodrome le plus proche, près d’Orléans, précise le quotidien.

Une enquête ouverte

Cette fois, il a été interpellé par la Gendarmerie des transports aériens (GTA) pour s’expliquer sur sa récidive.

D’après le procureur de la république Éric Maurel cité par Midi libre, une enquête a été ouverte. Il est possible que des poursuites soient engagées devant le tribunal correctionnel de Nîmes, poursuit le quotidien.

Selon les informations de France bleu, il volait à environ 400 mètres d'altitude, tandis que la réglementation exige de respecter celle d’un peu plus d’un kilomètre.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала