Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’armée chinoise affirme avoir chassé un destroyer lance-missiles US de ses eaux territoriales

S'abonner
Le destroyer américain USS Mustin a été détecté violant les eaux territoriales chinoises près des îles Paracels, selon l’Armée populaire de libération qui a annoncé avoir mobilisé ses moyens aériens et navals pour le forcer à quitter la zone.

Les forces armées chinoises affirment avoir chassé le navire USS Mustin de l’US Navy de leurs eaux territoriales à proximité des exercices navals en mer de Chine méridionale. Selon le porte-parole de l’Armée populaire de libération, le colonel Li Huamin, le destroyer lance-missiles est passé non loin des îles Paracels revendiquées par Pékin jeudi 27 août.

L’armée chinoise a mobilisé des moyens aériens et navals pour «détecter, identifier et avertir [le navire, ndlr] qu’il devait quitter la zone».

«Nous appelons les États-Unis à mettre un terme à cette activité provocatrice, à réaliser un strict contrôle de leurs opérations militaires navales et aériennes, ainsi que des unités basées près des frontières, ce afin d’éviter des incidents», a souligné le colonel.

Déstabilisation, selon le Pentagone

DF-26 - Sputnik France
La Chine teste son missile «tueur de porte-avions»
Selon un avis de restriction de la navigation publié par l'Administration de la sécurité maritime de Hainan le 21 août, l'Armée populaire de libération a organisé des exercices en mer de Chine méridionale, dans une zone située entre l'île de Hainan, au sud de la Chine, et les îles Paracels.

Le Pentagone s’est dit préoccupé par «les exercices, prévoyant également des tirs de missiles, aux alentours des îles Paracels», qui font objet d’un litige entre la Chine et le Vietnam. Ces manœuvres, qui se déroulent du 23 au 29 août, déstabilisent la région, selon le département américaine de la Défense.

Le 25 août, un avion de reconnaissance américain a survolé une zone du district militaire Nord de la Chine interdite aux vols, a déclaré le ministère chinois de la Défense nationale. Le ministère a jugé l’incident, qui a eu lieu pendant des exercices militaires à balles réelles, de «pure provocation».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала