Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Tikhanovskaïa juge possible la médiation de Moscou dans les négociations en Biélorussie

© Sputnik . Evguéni Odinokov / Aller dans la banque de photosUne manifestation de soutien à Alexandre Loukachenko à Minsk (archive photo)
Une manifestation de soutien à Alexandre Loukachenko à Minsk (archive photo) - Sputnik France
S'abonner
La rivale d’Alexandre Loukachenko à la récente présidentielle biélorusse, Svetlana Tikhanovskaïa, estime que la Russie peut jouer le rôle de médiateur dans le processus de négociations «intra-biélorusses» visant à régler la crise politique dans la République.

La crise en Biélorussie est une affaire intérieure des citoyens du pays, mais d’autres pays dont la Russie pourraient contribuer à la réconciliation nationale, a déclaré samedi 29 août Svetlana Tikhanovskaïa, ex-candidate à l’élection présidentielle biélorusse, qui se trouve actuellement en Lituanie.

«Comme c’est une crise intérieure qui ne vise aucun pays, nous prenons la responsabilité de la régler au moyen de négociations nationales. Mais si nous avons besoin d'une médiation internationale, nous considérons bien sûr la Russie comme l’un des participants à ce processus. La Russie est un pays avec lequel nous sommes amis, avec lequel nous entretenons des relations étroites», a-t-elle indiqué à la chaîne de télévision Euronews.

Vague de contestation en Biélorussie

Mme Tikhanovskaïa ne reconnaît pas les résultats de la présidentielle du 9 août où elle a recueilli 10,8% de voix contre 80,1% pour Alexandre Loukachenko, selon le bilan publié par la Commission électorale centrale du pays.

Svetlana TIkhanovskaïa lors d'une conférence de presse  - Sputnik France
L’opposante biélorusse Tikhanovskaïa ferait l’objet de pressions à l’étranger, selon Moscou
Des manifestations se déroulent en Biélorussie depuis le 9 août. Les premiers jours suivant le vote, les forces de l’ordre ont réprimé les actions de protestation contre les résultats de l’élection, en utilisant du gaz lacrymogène, des canons à eau, des grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc.

Selon les données officielles, plus de 6.700 personnes ont été interpellées, des centaines de personnes ont été blessées lors des émeutes, dont plus de 120 membres des forces de l’ordre. Les autorités ont signalé la mort de trois manifestants.

Plus tard, la police a cessé de disperser les rassemblements.

Des manifestations de soutien au Président Alexandre Loukachenko se déroulent aussi en Biélorussie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала