Trump pense que cette femme ferait une meilleure vice-présidente que Kamala Harris

En visite dans le New Hampshire, le Président américain a laissé entendre que sa fille Ivanka, qui est également conseillère présidentielle, serait une meilleure vice-présidente que Kamala Harris, la colistière de son rival démocrate Joe Biden.

Lors du meeting électoral qui s’est tenu vendredi 28 août à Londondery, dans le New Hampshire, Donald Trump s’est attaqué à la candidate à la vice-présidence choisie par Joe Biden, Kamala Harris, affirmant qu’elle n’était «pas compétente», relate CNN. Il a ensuite suggéré que sa fille aînée, Ivanka Trump, ferait mieux à ce poste.

«Vous savez, je veux aussi voir la première femme Présidente, mais je ne veux pas voir une femme Présidente à la manière dont elle [Kamala Harris, ndlr] le ferait, et elle n’est pas compétente», a déclaré le Président, cité par la chaîne.

«Ils disent tous: “Nous voulons Ivanka”. Je ne les blâme pas», a-t-il ajouté devant ses partisans.

Manifestations à Kenosha - Sputnik France
Les émeutes violentes aux USA feront-elles gagner Donald Trump?

Toujours selon CNN, il a précisé que ses commentaires sur Mme Harris, qui ne faisaient pas partie de son discours d’origine, n’avaient été prononcés qu’à l’adresse de ses sympathisants et non à l’ensemble des Américains. Il a ensuite consacré une grande partie de son discours à attaquer le candidat démocrate Joe Biden, qu’il qualifie régulièrement de «marionnette».

Qui est Kamala Harris?

La colistière sélectionnée par M.Biden est à la fois la première femme noire et originaire du Sud de l’Asie (d’Inde, plus précisément) à avoir accepté une nomination à la vice-présidence des États-Unis. Elle est sénatrice en Californie depuis 2017, après deux mandats de procureur général de Californie (2011-2017).

Après avoir annoncé sa candidature à l’investiture démocrate en 2019, elle a critiqué plusieurs fois Joe Biden, soutenant plusieurs femmes l’ayant accusé de comportements inappropriés et lui reprochant ses positions sur les politiques de ségrégation raciale dans les années 1970. Après une campagne ratée, elle a annoncé son retrait et soutenu le candidat démocrate. Elle a finalement été désignée colistière de ce dernier le 11 août 2020.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала