Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Interpellation mortelle aux États-Unis: un cycliste noir fuit la police qui lui tire dessus

S'abonner
Poursuivi pour avoir enfreint le code de la route le 31 août, un cycliste a été tué de plusieurs balles par la police américaine à Los Angeles, indique CBS News. L’homme portait une arme de poing. Après son décès, une centaine de personnes se sont rassemblées sur les lieux pour dénoncer une nouvelle violence policière.

Un cycliste noir a été tué par balles par un policier à Los Angeles lors de son interpellation lundi 31 août, rapporte CBS News.

Les forces de l’ordre ont essayé d’arrêter le 31 août un cycliste pour non-respect du code de la route, mais ce dernier a pris la fuite.

Police US - Sputnik France
La police US tue un Noir lors d’une interpellation – vidéo
Rattrapé, le suspect a asséné un coup au visage à l’un des agents. Lors de l’altercation, ils ont remarqué que l’individu était en possession d’une arme de poing cachée dans des vêtements qu’il tenait à la main. C’est à ce moment qu’un policier a ouvert le feu. L’homme, 29 ans, est décédé des suites de ses blessures.

Ouverture d’une enquête

Selon les enquêteurs, une arme de poing a été retrouvée sur les lieux, poursuit CBS News. Cependant, ils ignorent toujours combien de balles le cycliste a reçues. L’enquête est toujours en cours.

manifestation à Kenosha - Sputnik France
Deux personnes tuées lors de manifestations en soutien à un Afro-Américain blessé par des policiers
La police aurait tiré au moins cinq fois, affirme une femme qui a assisté à la scène et citée par la chaîne de télévision.

Une manifestation

Des dizaines de personnes se sont rassemblées sur les lieux peu après les faits pour dénoncer un nouvel acte de violence policière. Plus tard, elles étaient une centaine.

Quelques jours plus tôt, un Noir de 31 ans a été visé par des tirs de policiers à Lafayette, en Louisiane, lors d’une course-poursuite. Armé d’un couteau, le suspect serait à l’origine de troubles constatés par une personne qui avait appelé la police.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала