La peste bubonique fait une nouvelle victime dans un pays voisin de la Russie

Un homme de 38 ans est mort de la peste bubonique en Mongolie, un pays qui partage une large frontière commune avec la Russie et la Chine. La viande de marmotte est une nouvelle fois à l’origine de la contamination.

Des médecins mongols ont enregistré un troisième cas de mort provoquée par la peste bubonique, a fait savoir le 7 septembre l’agence de presse Chine nouvelle en citant des sources médicales mongoles.

Californie - Sputnik France
Première depuis cinq ans: la Californie enregistre un nouveau cas de peste
La victime, un homme de 38 ans, avait mangé en août dernier de la viande de marmotte, ce qui a été à l’origine de la contamination. Les 25 personnes avec qui il est entré en contact durant le laps de temps qui a suivi ne présentent pas de signes de cette maladie, précise la source.

Précédemment, un homme de 42 ans et un adolescent de 15 ans sont morts de la peste bubonique en Mongolie. Tous les contaminés avaient consommé de la viande de marmotte, une spécialité culinaire mongole.

Des rongeurs dangereux

Les rongeurs sont les principaux vecteurs de cette maladie. Tuer des marmottes est illégal en Mongolie, mais de nombreux citoyens violent cette interdiction.

Selon le Kremlin, les cas de peste bubonique dépistés près des frontières russes sont préoccupants, mais l’Organisation mondiale de la santé et le Service fédéral russe de surveillance en matière de protection des droits de consommateurs et du bien-être assurent que la Russie n’est pas menacée d’épidémie de cette maladie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала