Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Deux vaches tailladées près de Rennes en pleine série de mutilations de chevaux - photo

S'abonner
Une vague de mutilations de chevaux se produit en France depuis plusieurs mois. Le 5 septembre, un éleveur a découvert deux vaches blessées, dont une gravement. La piste criminelle est privilégiée.

un cheval - Sputnik France
Rites sataniques, fraudes: ces meurtres de chevaux qui ont rendu fous les enquêteurs du monde
Après que plusieurs chevaux ont été victimes de mutilations sur plus de la moitié du territoire national ces derniers mois, deux vaches ont été retrouvées mutilées le 5 septembre au GAEC (Groupement agricole d'exploitation en commun) de Montbouard, à Sens-de-Bretagne, près de Rennes, rapporte le 8 septembre France Bleu.

Selon la radio, l’un des deux animaux a été gravement blessé et pourrait ne pas survivre.

Éric Poussin, éleveur à Sens-de-Bretagne avec son collaborateur Vincent Caillard, a fait la découverte.

Comme le relate France Bleu, dans la matinée du 5 septembre, les deux génisses ont été retrouvées avec des lacérations au niveau de la patte antérieure gauche pour l’une, «une coupure de 40 à 50 centimètres, précise au média M.Poussin, et l’autre a été tranchée au niveau du fanon», partie située à la base du cou de la vache.

D’après l’éleveur, cité par France Bleu, il s’agit d’un acte criminel. Les gendarmes privilégient également cette piste.

Un gendarme a précisé:

«On a plusieurs pistes de travail, mais l'intervention d'un tiers ne fait pas de doute». «Reste à rassembler les preuves, découvrir les raisons et le nombre d'auteurs de cet acte», a-t-il ajouté.

Le vétérinaire des deux génisses Mathieu Audren a indiqué que «celui qui a fait ça est un imbécile, courageux, et costaud parce qu'il faut les tenir! Courageux? Il faut l'être pour s'approcher si près de telles bêtes de 500 à 600 kilos».

Depuis la découverte des blessures, les deux vaches ont été placées à l'abri dans une structure fermée de l'exploitation du GAEC de Montbouard.

D’après la radio, les éleveurs ont déposé une plainte après cette terrible découverte.

Deux vaches empoisonnées

Le lendemain, comme le relate France Bleu, deux autres vaches ont été retrouvées mortes, empoisonnées dans une commune limitrophe. Des analyses sont en cours pour déterminer les causes de l’empoisonnement.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала