Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une femme refoulée à l’entrée du musée d'Orsay à cause de son décolleté, des excuses suivent

© SputnikLe musée d'Orsay vide
Le musée d'Orsay vide - Sputnik France
S'abonner
Le musée d’Orsay est au centre d’une polémique après avoir fermé ses portes à une étudiante en raison de son décolleté. La jeune femme a accepté de se couvrir d’une veste pour accéder aux collections, mais a ensuite publié son témoignage sur Twitter. L’institution a finalement présenté ses excuses à l’intéressée.

Une étudiante a fait part de son indignation sur Twitter, après avoir été refoulée à l’entrée du musée d’Orsay, à cause de son décolleté. La jeune femme raconte que plusieurs agents lui ont refusé l’accès aux collections, lui conseillant d’enfiler une veste sur sa tenue si elle souhaitait rentrer à l’intérieur du musée.

«Je demande ce qu’il se passe, on ne me répond pas, on fixe mes seins, je me sens atrocement gênée. [...] À aucun moment on ne me dit que mon décolleté est un problème, on fixe mes seins ostensiblement, on désigne un "ça" […], ils insistent simplement sur le fait que les règles sont les règles puis me répètent de me couvrir de ma veste», explique la jeune femme dans son message.

Le règlement de visite du musée stipule en effet que l’entrée pourra être interdite aux usagers «portant une tenue vestimentaire susceptible de générer un trouble à la tranquillité publique». La jeune femme refoulée explique néanmoins n’avoir vu ce règlement affiché nulle part.

Le musée d’Orsay s’excuse

La jeune femme s’est finalement décidée à se couvrir de sa veste pour accéder aux collections. 

un parasol, image d'illustration - Sputnik France
Elle bronze seins nus sur une plage, des gendarmes la somment de recouvrir sa poitrine
Son message sur Twitter, accompagné de la photo de la tenue qu’elle portait ce jour-là, est cependant vite devenu viral sur les réseaux sociaux.

Face à la polémique, le musée d’Orsay a publié un message sur Twitter, annonçant qu’il regrettait l’incident et présentait ses excuses à la jeune femme. Dans un communiqué envoyé à la presse, le musée a indiqué qu’il effectuerait également un «rappel des règles d’accueil auprès de la société prestataire placée aux entrées du musée».

Contacté par Libération, la jeune femme a confirmé que le musée l’avait appelé pour s’excuser. Elle précise ne pas vouloir boycotter l’institution, mais souhaite simplement sensibiliser aux discriminations sexistes que peuvent rencontrer les femmes.

«Ils m’ont assurée que ce que j’ai subi n’est pas normal et ne correspond pas à leur politique […] Je n’appelle pas au boycott du musée d’Orsay, j’y retournerai moi-même. Je veux juste attirer l’attention sur le fait que les discriminations sexistes existent encore tous les jours pour les femmes.»
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала