Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des chercheurs percent le mystère de la fonte de ce glacier d'Antarctique grand comme la Grande-Bretagne

S'abonner
Le glacier Thwaites, dont la fonte s’est considérablement accélérée ces 30 dernières années, est susceptible d’être à l’origine d’une importante élévation du niveau de la mer à l’avenir. Des scientifiques ont découvert l’une des causes de ce phénomène.

Des canaux profonds découverts sous le glacier Thwaites, dans l'ouest de l'Antarctique, pourraient être la voie par laquelle l'eau tiède de l’océan le fait fondre par en dessous, indique un communiqué du British Antarctic Survey (BAS).

L'Antarctique - Sputnik France
Un point de fonte des glaces rapide découvert dans l’Antarctique

Le glacier de Thwaites couvre 192.000 kilomètres carrés, soit la taille de la Grande-Bretagne, et est particulièrement sensible aux changements climatiques et océaniques. Notamment, au cours des 30 dernières années, le taux global de perte de glace de Thwaites et des glaciers voisins a été multiplié par cinq.

Alors que la glace s'écoulant de Thwaites dans la mer d'Amundsen représente environ 4% de l'élévation mondiale du niveau de la mer, dans le futur la fonte incontrôlable du glacier pourrait entraîner une hausse du niveau de la mer d'environ 65 cm.

Au cours de deux missions, entre janvier et mars 2019, des chercheurs américains et britanniques ont examiné le glacier Thwaites et les plateformes de glace adjacentes de Dotson et de Crosson. Ils ont découvert entre autres que la banquise cache un système complet de canaux et de cavités dont certains se trouvent à plus de 800 mètres de profondeur.

banquise - Sputnik France
L’océan Arctique libéré des glaces d’ici 15 ans?

«Les chenaux extracôtiers, ainsi que le système de cavités adjacentes, sont très probablement la voie par laquelle l'eau tiède de l'océan passe sous la banquise jusqu'à la ligne d'échouage, où la glace rencontre le lit», explique le docteur Dave Porter du BAS.

Depuis le brise-glace Nathaniel B.Palmer, l’équipe a étudié plus de 2.000 kilomètres carrés de fonds marins sur une zone qui jusqu’en 2002 était inaccessible en raison de l'épaisse couche de glace de mer.

D’après les chercheurs, de nouvelles cartes des fonds marins leur donnent désormais une vision claire des voies le long desquelles l'eau tiède peut atteindre le dessous du glacier, le faisant fondre et contribuant ainsi à l'élévation du niveau de la mer.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала