Échange tendu entre le Pr Raoult et un sénateur sur l’hydroxychloroquine – vidéo

© AP Photo / Christophe Ena le Pr Raoult
 le Pr Raoult - Sputnik France
Auditionné au Sénat le 15 septembre, le Pr Didier Raoult a été interrogé par un élu écologiste sur le traitement du Covid-19 par l’hydroxychloroquine qu’il défend même après que plusieurs pays et institutions ont déconseillé son utilisation.

L’hydroxychloroquine, médicament que Didier Raoult défend depuis longtemps pour le traitement du coronavirus en dépit de la multiplication d’études montrant son inefficacité, a fait l’objet d’un vif débat lors de l’audition de l’infectiologue au Sénat mardi 15 septembre.

Élu écologiste, médecin généraliste et rapporteur de la commission d'enquête sur la gestion du Covid-19, Bernard Jomier a interpellé le professeur marseillais sur l’utilisation du médicament.

«Aujourd’hui il semblerait que la plupart des pays, des États-Unis au Japon, de la Corée du Sud à l’Allemagne en passant par la Chine ne recommandent pas ce traitement-là», note-t-il notamment, ajoutant qu’«il semblerait que la science ait parlé, la liste des pays qui ont déconseillé l’hydroxychloroquine est extrêmement longue, [...] dans le monde entier, ce traitement n’est plus utilisé.»

«Est-ce que cela signifie que le monde entier est aujourd’hui dans l’erreur?», s’interroge-t-il, s’adressant à M.Raoult qui donne toujours la priorité à ce médicament.

Réponse de Raoult

Marseille - Sputnik France
À Marseille, les choses ont commencé «en juillet avec un virus mutant provenant d'Afrique du Nord», selon Raoult
Le directeur de l'IHU Méditerranée Infection a dit n’être d’accord «sur aucun des points», expliquant qu’«il y a 4,6 milliards de gens qui vivent dans un pays qui utilise l’hydroxychloroquine, vous ne pouvez pas liquider ça comme ça» et précisant qu’il passe son temps à faire des méta-analyses. «Vous ne pouvez pas me dire à moi, vous savez mieux que moi ce que c’est que les méta-analyses», lance-t-il alors à l’adresse du député.

«Vous émettez une opinion scientifique, et vous voyez, je ne suis pas d’accord. Que chacun fasse son métier et les vaches seront bien gardées. Le temps triera à la fin, on verra bien», conclut-il.

L'OMS arrête les essais sur l'hydroxychloroquine

L'Organisation mondiale de la santé a annoncé mi-juin avoir décidé d'arrêter les essais cliniques sur l'hydroxychloroquine après avoir conclu que cet antipaludéen ne réduisait pas le taux de mortalité lié au nouveau coronavirus.

La France, où le médecin controversé Raoult défend l'hydroxychloroquine, en a banni l'usage le 28 mai.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала