Les bienfaits du café pour les patients atteints d’un cancer abordés par des chercheurs

Après avoir analysé les données de plus de 1.000 malades d’un cancer colorectal, des chercheurs de l’institut du cancer Dana-Farber ont établi que la consommation de plus de deux tasses de café par jour contribuait à la réduction de la mortalité. Сependant, ils ne donnent aucune recommandation sur la consommation de cette boisson.

Des chercheurs de l’institut du cancer Dana-Farber ont conclu que la consommation de plusieurs tasses de café par jour favorise la survie des patients atteints d’un cancer colorectal et diminue le risque de la maladie, indique une étude publiée dans JAMA Oncologie.

Inscription cancer dans un journal - Sputnik France
Ce trio de médicaments réduirait les risques de développer un cancer du poumon
Pour parvenir à cette conclusion, les médecins ont analysé les données de 1.171 malades recueillies dans le cadre d’un essai clinique baptisé Alliance/SWOG 80405. Les participants ont indiqué leurs habitudes alimentaires, y compris leur consommation de café, dans un questionnaire au moment de l'inscription.

Les chercheurs ont corrélé ces données avec des informations sur l’évolution du cancer après le traitement.

Ils ont constaté que les participants qui buvaient deux à trois tasses de café par jour avaient un risque réduit de décès et de progression du cancer par rapport à ceux qui n’en buvaient pas.

Idem pour le décaféiné

Ceux qui consomment plus de quatre tasses par jour présentent un avantage encore plus grand, chaque tasse de café réduisant le risque de décès de 7%, quand le risque de progression de la pathologie diminue de 5%. Ces effets positifs ont été également retenus pour le café décaféiné.

Un cabinet médical (image d'illustration) - Sputnik France
Un oncologue dresse une liste des symptômes du cancer du sang à un stade précoce
Même si les résultats de l’étude ne communiquent pas de données précises sur les relations de causalité entre le cancer et le café, les scientifiques estiment que cette boisson peut contenir des éléments, comme des antioxydants et des antiinflammatoires, capables d’agir contre des stades avancés de la maladie.

Cependant, les spécialistes se gardent de donner des recommandations aux patients sur la consommation de café.

«Bien qu’il soit prématuré de recommander une consommation élevée de café comme traitement potentiel du cancer colorectal, notre étude suggère que boire du café n’est pas nocif et pourrait même être bénéfique», conclut Kimmie Ng, auteure principale de l’étude. Des travaux supplémentaires sont nécessaires afin de pouvoir tirer des conclusions sur cette causalité, ajoute-t-elle.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала