Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Deux nouvelles gardes à vue suite à l’attaque au hachoir à Paris, neuf au total

© Sputnik . Oxana BobrovitchDes policiers
Des policiers - Sputnik France
S'abonner
Un frère du principal suspect tout comme une des relations de ce dernier ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’attaque qui s’est produite vendredi près des anciens locaux de Charlie Hebdo.

Deux nouvelles personnes, le frère et une connaissance du principal suspect, ont été placées en garde à vue samedi dans l'enquête sur l'attaque au hachoir à Paris vendredi qui a fait deux blessés graves, a appris l'AFP de source judiciaire.

«Le petit frère du principal suspect» a été interpellé dans le Val-d'Oise et placé en garde à vue, ainsi qu'un homme «dans l'environnement relationnel» de l'assaillant présumé, est-il indiqué par la même source.

Au total, neuf personnes sont actuellement en garde à vue: outre ces deux personnes, il s'agit du principal suspect, de cinq hommes qui se trouvaient vendredi après-midi à l'un de ses domiciles présumés à Pantin (Seine-Saint-Denis) et d'un «ancien colocataire» placé en garde à vue tard vendredi soir.

Prise en charge des personnes blessées dans l'attaque à l'arme blanche survenue à Paris ce 25 septembre - Sputnik France
Attaque au hachoir à Paris: en «colère», le principal suspect «pensait être chez Charlie»
Un autre homme, un Algérien de 33 ans, interpellé rapidement après les faits, a été relâché vendredi soir et mis «hors de cause».

Le suspect «assume son acte»

En plein procès de l'attentat meurtrier qui a visé Charlie Hebdo en janvier 2015, un homme -qui se présente comme né au Pakistan et âgé de 18 ans- s'en est pris vendredi à l'aide d'un hachoir à un homme et à une femme qui fumaient une cigarette devant les anciens locaux de l’hebdomadaire.

Le principal suspect a «assumé son acte» samedi, reconnaissant qu'il visait l'hebdomadaire satirique, selon des sources proches de l'enquête.

Une enquête a été ouverte par le parquet national antiterroriste (Pnat) pour «tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste», confiée à la brigade criminelle et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала