Guerre des images: la Défense azerbaïdjanaise montre des véhicules arméniens détruits – vidéo

© Ministère azéri de la Défense / Aller dans la banque de photosHostilités dans le Haut-Karabagh
Hostilités dans le Haut-Karabagh - Sputnik Afrique
Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a partagé une vidéo d’une attaque sur un dispositif militaire arménien. Plus tôt dans la journée, la Défense arménienne avait elle aussi mis en ligne des images de frappes contre des blindés ennemis.

Une vidéo a été postée sur YouTube par le ministère azerbaïdjanais de la Défense montrant le résultat de frappes contre des installations militaires arméniennes.

«À la suite de l'opération de contre-offensive des unités de l'armée azerbaïdjanaise, un grand nombre de militaires et de matériel militaire des troupes arméniennes ont été détruits dans différentes directions du front», indique la description accompagnant la vidéo.

Nouvelle spirale de tensions

Cette vidéo fait écho à d’autres images partagées dans la journée par le ministère arménien de la Défense, montrant la «destruction de chars azerbaïdjanais» lors d’un bombardement sur des blindés.

Erevan, capitale arménienne - Sputnik Afrique
«Le peuple arménien est prêt à la guerre»: le Premier ministre promet de défendre son pays et le Haut-Karabakh

Le conflit autour de la région du Haut-Karabakh, qui court depuis 30 ans entre les deux pays, a connu une nouvelle escalade ce dimanche. Bakou et Erevan se rejettent mutuellement la faute quant à cette flambée de violence

L'armée arménienne affirme que le Haut-Karabakh a été victime d'attaques aériennes et de missiles lancés depuis l'Azerbaïdjan. La Défense azerbaïdjanaise prétend au contraire que les forces arméniennes ont ouvert le feu, forçant une opération de contre-offensive.

Les autorités arméniennes ont décrété la loi martiale et annoncé une mobilisation générale. Par la suite, la loi martiale a été décidée dans plusieurs régions de l'Azerbaïdjan. Le ministère russe des Affaires étrangères a pour sa part appelé Bakou et Erevan à un cessez-le-feu immédiat et à entamer des négociations.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала