Un soldat britannique d'origine russe poursuit son ministère de la Défense pour discrimination

Un homme originaire de Russie a essayé de faire partie du Corps du renseignement du Royaume-Uni mais sa demande a été rejetée. Il poursuit désormais en justice la Défense britannique, qu’il accuse de discrimination.

Un soldat britannique d'origine russe qui n’a pas été accepté par les services de renseignement poursuit désormais le ministère de la Défense pour discrimination raciale, affirmant que la raison de ce rejet tient en un soupçon qu'il pourrait devenir espion, relate le Telegraph.

Instagram - Sputnik France
Facebook visé par une plainte pour espionnage d’utilisateurs d'Instagram via la caméra de leur smartphone
Gleb Steshov, 33 ans, dont la famille est venue au Royaume-Uni pour demander l'asile quand il avait 13 ans, affirme avoir été humilié en se voyant ordonner de chanter des chansons russes à des gradés. Il annonce également avoir été victime d'intimidation et s’être vu demandé à plusieurs reprises pourquoi il n'avait pas rejoint l'armée russe.

Son zèle n’a pas été apprécié

Le jeune homme voulait rejoindre l'armée parce qu'il était «extrêmement reconnaissant envers le Royaume-Uni» et «rêvait» d'être un traducteur russe pour le Corps du renseignement, rapporte le quotidien. Il a d’abord rejoint un régiment de parachutistes mais a été ensuite rejeté par le Corps.

Test du missile russe Bourevestnik - Sputnik France
Le chef du renseignement britannique met en garde contre le missile russe Bourevestnik
Dans une déclaration soumise au tribunal par M. Steshov, il déclare que ses tentatives pour le rejoindre ont été vaines parce que l'armée pensait qu'il pourrait devenir un espion russe et que le ministère de la Défense avait truqué les résultats des examens linguistiques et laissé des documents compromettants dans ses dossiers.

La Défense britannique rejette ses accusations.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала