Moscou appelle l’Arménie et l’Azerbaïdjan à un cessez-le-feu immédiat

© Sputnik . Le service de presse du ministère russe des Affaires étrangères / Aller dans la banque de photosSergueï Lavrov
Sergueï Lavrov - Sputnik France
Dans le contexte de la montée des tensions dans le Haut-Karabakh, le chef de la diplomatie russe a appelé ses homologues arménien et azerbaïdjanais à instaurer un cessez-le-feu et à s’assoir à la table des négociations.

Lors d’entretiens téléphoniques séparés avec les ministres des Affaires étrangères d’Arménie et d’Azerbaïdjan, Zohrab Mnatsakanian et Djeyhoun Baïramov, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, les a appelés ce 30 septembre à cesser le feu et à passer aux négociations, selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

«Les interlocuteurs ont évoqué les développements dans la zone du conflit au Haut-Karabakh. Moscou a exprimé sa vive préoccupation des hostilités à grande échelle qui se poursuivent. Un appel a été lancé en vue d’instaurer un cessez-le-feu immédiat et de procéder à la désescalade des tensions, ainsi que d’empêcher une rhétorique provocatrice et belliqueuse. Il a été jugé nécessaire de retourner le plus vite possible à la table des négociations», a souligné le ministère.

Plusieurs pays, dont la Russie, ont déjà exhorté les parties en conflit à faire preuve de retenue.

Le conflit

Conflit dans le Haut-Karabagh - Sputnik France
Conflit dans le Haut-Karabakh: «les nationalistes turcs et azéris ne rêvent que de faire sauter le verrou arménien»
Le ministère arménien de la Défense avait précédemment fait état d’«attaques aériennes et balistiques» contre le Haut-Karabakh et affirmé que l’Azerbaïdjan avait lancé une offensive dans le secteur.

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a annoncé ce 30 septembre que l’armée arménienne avait eu recours au système de missiles Totchka-U lors des combats sur la ligne de contact dans le Haut-Karabakh.

Les deux pays ont proclamé la loi martiale et lancé la mobilisation, générale pour l’Arménie et partielle pour l’Azerbaïdjan. La République autoproclamée du Haut-Karabakh a annoncé que plusieurs localités et sa capitale, Stepanakert, avaient été prises pour cible par les tirs. Les autorités locales ont également proclamé la loi martiale et la mobilisation.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала