Un bus de journalistes russes visé par des tirs dans le Haut-Karabakh

© Sputnik . Aram Nersessian / Aller dans la banque de photosUne fenêtre brisée lors d'un bombardement de la ville de Martouni, dans le Haut-Karabakh
Une fenêtre brisée lors d'un bombardement de la ville de Martouni, dans le Haut-Karabakh - Sputnik France
Un bus transportant des journalistes russes, arméniens et un volontaire américain a été visé par des tirs dans le Haut-Karabakh, relate un correspondant de Sputnik sur place.

Trois journalistes russes dont un correspondant de Sputnik, quatre journalistes arméniens et un volontaire américain travaillant en permanence à Erevan ont été pris pour cible à Martakert, dans le Haut-Karabakh, alors qu'ils se déplaçaient dans un bus, a annoncé vendredi 2 octobre un correspondant de Sputnik sur place.

Selon le correspondant, personne n'a été blessé.

 le Haut-Karabakh - Sputnik France
Des journalistes du Monde touchés par un bombardement dans le Haut-Karabakh, deux d’entre eux sont blessés
Les journalistes rentraient à Stepanakert après un déplacement à Martakert, qui est aujourd'hui complètement abandonnée par les civils en raison de bombardements réguliers. À Martakert, ils avaient filmé les destructions et interviewé des militaires, précise le correspondant.

Deuxième attaque contre les journalistes en deux jours

Le 1er octobre, deux journalistes français du Monde, Allan Kaval et Rafael Yaghobzadeh, ainsi que deux journalistes arméniens ont été blessés lors d'un bombardement de l'armée azerbaïdjanaise visant la ville de Martouni, dans le Haut-Karabakh, alors qu’ils se déplaçaient dans un véhicule portant la mention «Presse». 

Les journalistes étaient venus couvrir le conflit qui oppose l’Arménie à l’Azerbaïdjan.

Situation dans le Haut-Karabakh - Sputnik France
Un obus détruit le pont reliant l'Arménie et le Haut-Karabakh – vidéo
​Des journalistes de l'agence France-Presse ont aussi été pris pour cibles par les forces azerbaïdjanaises. Selon les autorités locales, ils n’ont pas été touchés par les tirs.

Combats au Haut-Karabakh

Des combats sont en cours à la ligne de contact au Haut-Karabakh, en Transcaucasie, depuis le 27 septembre.

Bakou et Erevan s’accusent l’un l’autre d’avoir provoqué l’escalade dans le conflit, gelé depuis la signature de la trêve en 1994.

La loi martiale a été décrétée en Arménie, dans certaines régions de l’Azerbaïdjan ainsi que dans la République autoproclamée.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала