Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Haut-Karabakh depuis la trêve fragile

S'abonner
Les parties en conflit dans le Haut-Karabakh se sont mises d'accord sur un cessez-le-feu à partir de 12h le 10 octobre. Mais ces adversaires ont refusé de saisir la chance d'une trêve et, le même jour, sont passés à un nouveau cycle d'escalade du conflit.

Un panorama réalisé par Sputnik dévoile la situation autour du Haut-Karabakh après le cessez-le-feu.

 

© Sputnik / Aller dans la banque de photosToute la semaine dernière, la situation dans le Haut-Karabakh a attiré l'attention des médias du monde entier. Les actualités provenant de cette région nous ont fait de plus en plus penser au fil des jours à des opérations de combat à grande échelle.
Sur la photo, une maison détruite par des bombardements à Stepanakert, capitale du Haut-Karabakh.

Le Haut-Karabakh depuis la trêve fragile

 - Sputnik France
1/14
Toute la semaine dernière, la situation dans le Haut-Karabakh a attiré l'attention des médias du monde entier. Les actualités provenant de cette région nous ont fait de plus en plus penser au fil des jours à des opérations de combat à grande échelle.
Sur la photo, une maison détruite par des bombardements à Stepanakert, capitale du Haut-Karabakh.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photosDeux semaines d'affrontements armés ont fait plusieurs dizaines de victimes parmi les civils dans chacune des parties en conflit. Les pertes parmi les militaires se comptent par centaines.
Sur la photo, un véhicule endommagé à Stepanakert.

Le Haut-Karabakh depuis la trêve fragile

 - Sputnik France
2/14
Deux semaines d'affrontements armés ont fait plusieurs dizaines de victimes parmi les civils dans chacune des parties en conflit. Les pertes parmi les militaires se comptent par centaines.
Sur la photo, un véhicule endommagé à Stepanakert.

© Sputnik . Aram Nersesyan / Aller dans la banque de photosLes ministres des Affaires étrangères d’Arménie et d’Azerbaïdjan sont arrivés à Moscou, le vendredi 9 octobre, pour des entretiens sous la médiation du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.
Sur la photo, une maison en feu à Stepanakert.

Le Haut-Karabakh depuis la trêve fragile

 - Sputnik France
3/14
Les ministres des Affaires étrangères d’Arménie et d’Azerbaïdjan sont arrivés à Moscou, le vendredi 9 octobre, pour des entretiens sous la médiation du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.
Sur la photo, une maison en feu à Stepanakert.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photosLes négociations ont duré neuf heures. Suite à cela, les parties sont parvenues à un accord de cessez-le-feu et de trêve.
Sur la photo, un habitant de Stepanakert se cachant dans le sous-sol d'une maison pendant un bombardement.

Le Haut-Karabakh depuis la trêve fragile

 - Sputnik France
4/14
Les négociations ont duré neuf heures. Suite à cela, les parties sont parvenues à un accord de cessez-le-feu et de trêve.
Sur la photo, un habitant de Stepanakert se cachant dans le sous-sol d'une maison pendant un bombardement.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photosLe 10 octobre, à partir de 12 heures, une trêve devait donc être observée dans le Haut-Karabakh. Mais seulement cinq minutes plus tard, elle a été brisée. La partie arménienne a accusé l'Azerbaïdjan d'attaquer la zone sud de la ligne de contact.
Sur la photo, la restauration des réseaux électriques endommagés par les bombardements à Stepanakert.

Le Haut-Karabakh depuis la trêve fragile

 - Sputnik France
5/14
Le 10 octobre, à partir de 12 heures, une trêve devait donc être observée dans le Haut-Karabakh. Mais seulement cinq minutes plus tard, elle a été brisée. La partie arménienne a accusé l'Azerbaïdjan d'attaquer la zone sud de la ligne de contact.
Sur la photo, la restauration des réseaux électriques endommagés par les bombardements à Stepanakert.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photosL'armée azerbaïdjanaise a qualifié ces rapports de mensonges et a accusé la partie arménienne d'avoir bombardé le village d'Agdam.
Sur la photo, une voiture endommagée par un bombardement à Stepanakert.

Le Haut-Karabakh depuis la trêve fragile

 - Sputnik France
6/14
L'armée azerbaïdjanaise a qualifié ces rapports de mensonges et a accusé la partie arménienne d'avoir bombardé le village d'Agdam.
Sur la photo, une voiture endommagée par un bombardement à Stepanakert.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photosEn conséquence, le jour de l'armistice, l'Arménie comme l'Azerbaïdjan ont fait état de morts et de blessés.
Sur la photo, un habitant de Stepanakert dans le sous-sol d'un immeuble pendant un bombardement.

Le Haut-Karabakh depuis la trêve fragile

 - Sputnik France
7/14
En conséquence, le jour de l'armistice, l'Arménie comme l'Azerbaïdjan ont fait état de morts et de blessés.
Sur la photo, un habitant de Stepanakert dans le sous-sol d'un immeuble pendant un bombardement.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photosRéparation des lignes d'alimentation électrique endommagées lors des bombardements à Stepanakert.

Le Haut-Karabakh depuis la trêve fragile

 - Sputnik France
8/14
Réparation des lignes d'alimentation électrique endommagées lors des bombardements à Stepanakert.

© Sputnik . Aram Nersesyan / Aller dans la banque de photosL'armée azerbaïdjanaise a perdu 350 militaires, deux véhicules blindés et trois drones au Karabakh.
Sur la photo, une maison détruite par des bombardements à Martakert, Haut-Karabakh.

Le Haut-Karabakh depuis la trêve fragile

 - Sputnik France
9/14
L'armée azerbaïdjanaise a perdu 350 militaires, deux véhicules blindés et trois drones au Karabakh.
Sur la photo, une maison détruite par des bombardements à Martakert, Haut-Karabakh.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photosBakou rapporte que les pertes d'Erevan comprennent cinq chars T-72, six obusiers D-20 et D-30, huit systèmes de défense aérienne et une base radar.
Sur la photo, un obus non explosé dans une rue de la ville de Martouni, dans le Haut-Karabakh.

Le Haut-Karabakh depuis la trêve fragile

 - Sputnik France
10/14
Bakou rapporte que les pertes d'Erevan comprennent cinq chars T-72, six obusiers D-20 et D-30, huit systèmes de défense aérienne et une base radar.
Sur la photo, un obus non explosé dans une rue de la ville de Martouni, dans le Haut-Karabakh.

© Sputnik / Aller dans la banque de photosLe ministère arménien de la Défense a déclaré que les corps des victimes ne seront remis qu'en présence de la Croix-Rouge internationale afin d'éviter de nouvelles provocations de la part de l'ennemi.
Sur la photo, des chiens sur des ruines de maisons après le bombardement de Stepanakert.

Le Haut-Karabakh depuis la trêve fragile

 - Sputnik France
11/14
Le ministère arménien de la Défense a déclaré que les corps des victimes ne seront remis qu'en présence de la Croix-Rouge internationale afin d'éviter de nouvelles provocations de la part de l'ennemi.
Sur la photo, des chiens sur des ruines de maisons après le bombardement de Stepanakert.

© Sputnik . Aram Nersesyan / Aller dans la banque de photosLe Président azerbaïdjanais Ilham Aliev a déclaré que Bakou était prêt à entamer de nouvelles négociations avec Erevan et a proposé d'inclure la Turquie dans la liste des pays médiateurs pour le règlement du conflit.
Sur la photo, un représentant de médias près d'un magasin à Martakert, détruit par des bombardements.

Le Haut-Karabakh depuis la trêve fragile

 - Sputnik France
12/14
Le Président azerbaïdjanais Ilham Aliev a déclaré que Bakou était prêt à entamer de nouvelles négociations avec Erevan et a proposé d'inclure la Turquie dans la liste des pays médiateurs pour le règlement du conflit.
Sur la photo, un représentant de médias près d'un magasin à Martakert, détruit par des bombardements.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photosUne nouvelle réunion tripartite des ministres des Affaires étrangères de l'Arménie, de l'Azerbaïdjan et de la Russie se tiendra lundi à Moscou, durant laquelle les parties continueront de discuter des problèmes liés à la résolution du conflit au Haut-Karabakh.
Sur la photo, un habitant près d'une église détruite par les bombardements dans la ville de Chouchi, dans le Haut-Karabakh.

Le Haut-Karabakh depuis la trêve fragile

 - Sputnik France
13/14
Une nouvelle réunion tripartite des ministres des Affaires étrangères de l'Arménie, de l'Azerbaïdjan et de la Russie se tiendra lundi à Moscou, durant laquelle les parties continueront de discuter des problèmes liés à la résolution du conflit au Haut-Karabakh.
Sur la photo, un habitant près d'une église détruite par les bombardements dans la ville de Chouchi, dans le Haut-Karabakh.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photosDe nouveaux combats dans le Haut-Karabakh ont commencé le 27 septembre. Bakou et Erevan, qui se disputent ce territoire depuis 30 ans, s'accusent mutuellement de provocations.
Sur la photo, un habitant dans une maison détruite dans la ville de Chouchi, dans le Haut-Karabakh.

Le Haut-Karabakh depuis la trêve fragile

 - Sputnik France
14/14
De nouveaux combats dans le Haut-Karabakh ont commencé le 27 septembre. Bakou et Erevan, qui se disputent ce territoire depuis 30 ans, s'accusent mutuellement de provocations.
Sur la photo, un habitant dans une maison détruite dans la ville de Chouchi, dans le Haut-Karabakh.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала