«On a détruit la Santé française», gronde Michel Onfray

© AFP 2022 LARA BALAISun hôpital, image d'illustration
un hôpital, image d'illustration - Sputnik France
Michel Onfray a dénoncé sur CNews la manière dont le gouvernement gère la crise épidémiologique dans le pays. «On nous dit “restez chez vous”» car l’hôpital, où «l’argent fait la loi», est «incapable de fonctionner».

Depuis plusieurs jours, l'exécutif diffuse des messages alarmistes sur le regain de l'épidémie de coronavirus qui menacerait de submerger le système de santé, notamment à Paris. Résultat: des rumeurs circulent quant à la possible introduction d’un couvre-feu en Île-de-France.

Invité ce 14 octobre dans la Matinale de CNews, le philosophe Michel Onfray a estimé qu’«on a un vocabulaire extrêmement martial, tout ça pour ne pas dire qu’on a détruit l’hôpital public français».

«On a détruit la Santé française. [Dans les hôpitaux, ndlr] c’est l’argent, c’est le marché qui fait la loi. On a fermé des lits, on a estimé […] que plus on baisserait le nombre de médecins, plus on baisserait le nombre de malades. […] On produit cet hôpital incapable de fonctionner. Et comme l’hôpital est incapable de fonctionner on nous dit “restez chez vous” comme des enfants punis à la maison», dénonce le philosophe.

Épidémie en France

Le 13 octobre, le Président de la République et les ministres concernés par la crise épidémique se sont réunis pour un conseil de défense sanitaire à l’Élysée. Cependant, aucune mesure ne sera annoncée jusqu’à l’intervention d’Emmanuel Macron ce mercredi 14 octobre sur TF1 à 19h55.

Depuis le 10 octobre, Lille, Grenoble, Saint-Étienne et Lyon sont passées en alerte maximale en raison de la propagation du Covid-19 en France. Ces quatre villes ont ainsi rejoint Marseille, la Guadeloupe et Paris, déjà placées dans cette catégorie suite au nombre d'infections par le coronavirus.

D’après Santé publique France, 12.993 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés en France mardi 13 octobre, avec 117 décès supplémentaires. Le nombre de patients en réanimation a dépassé 1.600 pour la première fois depuis mai.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала