La Russie lance les essais du premier vaccin anti-Covid-19 sur les plus de 60 ans

© Sputnik . Vladimir Pesnia / Aller dans la banque de photosUn volontaire se fait vacciner par Spoutnik V à Moscou
Un volontaire se fait vacciner par Spoutnik V à Moscou - Sputnik Afrique
La Russie a procédé aux essais du vaccin anti-coronavirus Spoutnik V sur les plus de 60 ans, ce qui permettra de formuler les paramètres de vaccination spéciaux pour cette tranche d’âge, a annoncé le ministre de la Santé Mikhaïl Mourachko.

Les essais post-homologation du premier vaccin au monde contre le Covid-19, Spoutnik V, se déroulent désormais avec la participation de volontaires de plus de 60 ans, a déclaré vendredi 16 octobre Mikhaïl Mourachko, ministre russe de la Santé.

«Une étude du vaccin Spoutnik V, conçu par le Centre Gamaleïa du ministère russe de la Santé, porte désormais sur les volontaires de plus de 60 ans», a indiqué le ministre avant de préciser que ces tests permettraient de formuler les paramètres de vaccination spéciaux pour cette tranche d’âge.

Vaccins russes anti-Covid-19

Le premier vaccin au monde contre le nouveau coronavirus a été enregistré en Russie en août. Conçu par le Centre scientifique d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa de Moscou, il a été baptisé Spoutnik V. La procédure de vaccination comprend deux injections espacées de trois semaines. Les essais post-homologation de Spoutnik V ont débuté à Moscou le 7 septembre. Deux jours plus tard, les premiers volontaires ont été vaccinés. Au total, 40.000 volontaires participent aux essais dont 10.000 se verront administrer un placebo.

Le 14 octobre, Vladimir Poutine a annoncé l’homologation du deuxième vaccin russe contre le Covid-19, EpiVacCorona, créé par le centre scientifique Vektor de Novossibirsk. La production du vaccin devrait commencer fin octobre.

Production et essais du vaccin anti-Covid russe Spoutnik V - Sputnik Afrique
Voici la différence entre les trois vaccins anti-Covid russes
Les travaux de conception d’un troisième vaccin russe anti-coronavirus sont en cours au Centre de recherche et de conception de produits immunobiologiques Tchoumakov. Les participants aux essais cliniques du troisième vaccin russe n'ont eu aucun «effet indésirable», a affirmé le 14 octobre à Sputnik Alexandre Sergeïev, membre de l'Académie des sciences de Russie. Le Centre Tchoumakov prévoit d'achever la deuxième phase d’essais de son vaccin en novembre.

Les chercheurs de l’université fédérale Vernadski de Crimée ont aussi annoncé avoir créé un vaccin contre le Covid-19. L’un des avantages de ce vaccin est qu'il peut être administré par voie intranasale et aucune injection n'est nécessaire, a déclaré le 15 octobre Vladimir Oberemok, virologue, chef du laboratoire des technologies cellulaires et des médicaments à ADN et professeur agrégé du département de biochimie de l’université de Crimée.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала