Pourquoi Tesla a été privé d’eau sur le chantier de sa nouvelle usine en Allemagne

© AP Photo / Rick BowmerTesla-Logo
Tesla-Logo - Sputnik France
La compagnie des eaux allemande a coupé l’approvisionnement en eau du chantier de l’usine Tesla près de Berlin, selon le Märkische Oderzitung. Le constructeur n’avait tout simplement pas payé sa facture, sans expliquer pourquoi.

Le projet allemand d’Elon Musk est-il en train de prendre l’eau? «Tesla n’est pas traité différemment des autres», a déclaré auprès de l’AFP Sandra Ponesky, porte-parole de WSE, la compagnie qui a pris la décision de couper l’approvisionnement en eau du chantier de la future Gigafactory Tesla à Grünheide, près de Berlin. Le concessionnaire «n’a pas réglé sa facture», explique-t-elle, confirmant ainsi une information du quotidien local Märkische Oderzeitung.

Selon Mme Ponesky, le constructeur américain a reçu plusieurs relances suivies d’une menace qui a été mise à exécution après un délai légal de 14 jours. Elle a toutefois refusé de révéler le montant de la facture. Contacté par l’AFP, le groupe Tesla n’a pas réagi.

Une Tesla - Sputnik France
Tesla présente sa Model S Plaid, la voiture électrique la plus rapide au monde – photos

Le chantier est approvisionné par une canalisation temporaire nécessaire à la poursuite des travaux. Le contrat de fourniture d’eau avait été signé mercredi 14 octobre entre le fournisseur et la filiale du groupe, Tesla Manufacturing Brandeburg SE.

Une construction perturbée

Moins d’un an après la décision du milliardaire américain de faire construire sa première Gigafactory européenne sur le sol allemand, les travaux avancent toujours à un rythme soutenu, avec l’ambition d’ouvrir dès l’été 2021. Le projet est un immense atout pour la région, puisque 40.000 personnes pourraient y trouver un emploi pour une production annuelle de 500.000 véhicules électriques.

Toutefois, le chantier a été perturbé à plusieurs reprises par des actions de militants écologistes qui cherchent à l’interrompre. Ils craignent notamment que l’implantation menace la forêt du Brandebourg avec ses lézards et ses couleuvres, et que ses besoins en eau assèchent la région. À ce propos, l’argument d’Elon Musk repose sur les nouvelles technologies pauvres en carbone produites par son entreprise, lesquelles contribueront au sauvetage du climat, au prix de quelques hectares de forêt.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала