Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un facteur multiplie par six le risque de décès par Covid-19, selon les chercheurs

© Sputnik . Vladimir Pesnia  / Aller dans la banque de photosVaccination, image d'illustration
Vaccination, image d'illustration - Sputnik France
S'abonner
Une exposition consécutive à la grippe puis au Covid-19 augmente grandement le risque de décès, selon une récente étude. Les scientifiques font part de leur inquiétude au seuil de l’hiver, saison propice aux épisodes grippaux.

Une co-infection au virus de la grippe et à celui du SRAS-CoV-2 peut multiplier par six le risque de décès, avertit l’université de Liverpool dans un communiqué. L’institution a en effet mené une étude sur des souris, montrant les conséquences d’une double infection.

Les chercheurs ont découvert que la réponse inflammatoire était plus importante chez les rongeurs infectés à la fois par la grippe et le Covid-19. Or, l’inflammation est un facteur clé pour les infections graves au coronavirus, y compris chez l’homme. Les souris contractant les deux virus présentaient une mortalité significativement plus rapide, signe d’une «exacerbation des processus pathologiques», précisent les scientifiques.

Inquiétudes à l’aube de la saison grippale

La saison grippale à venir pourrait donc aggraver la pandémie de Covid-19, avertissent les scientifiques. L’hiver pourrait être propice à la circulation simultanée de plusieurs agents pathogènes, créant des co-infections. En conséquence, les chercheurs appellent à encourager les campagnes de vaccination antigrippale.

«Les interactions entre le SRAS-CoV-2 et d'autres infections respiratoires au cours de la prochaine saison hivernale suscitent une inquiétude croissante. Notre étude met en évidence le besoin urgent de maintenir la vaccination antigrippale», déclare James Stewart, co-auteur de l’étude dans ce communiqué.

L’étude a été publiée sur le serveur de pré-impression bioRxiv et n’a pas encore fait l'objet d'un examen par les pairs, précise l’université de Liverpool.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала