Un homme suspendu à la Trump Tower de Chicago menace de se suicider s’il ne parle pas au Président – vidéo

© AFP 2022 SCOTT OLSONTrump Tower de Chicago
Trump Tower de Chicago - Sputnik Afrique
Coûte que coûte, il voulait parler à Donald Trump. Un homme d'une vingtaine d'années s’est suspendu le 18 octobre au soir avec une corde au gratte-ciel Trump Tower de Chicago. Il a menacé de se suicider si le Président ne lui parlait pas, selon le Chicago Sun Times. Plus de 13 heures après, l'homme a été placé en garde à vue, selon la police.

Dans la soirée du 18 octobre, vers 17h30 (heure de Chicago), un homme s’est suspendu à l’aide d’une corde au gratte-ciel résidentiel et hôtelier Trump Tower à Chicago dans le but d’obtenir une conversation avec le Président. S’il n’y parvient pas, il menace de se donner la mort, relate le Chicago Sun Times en citant la police.

Le porte-parole de la police, Tom Ahern, a fait savoir auprès du Chicago Sun Times qu’un négociateur était présent sur le pont pour essayer de le faire descendre.

Une vidéo laquelle semble avoir été tournée par l’individu en question a été largement diffusée sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’un jeune homme d’apparence asiatique âgé d’une vingtaine d’années, «membre du mouvement Black Lives matter», comme il se définit. Après avoir salué les efforts du maire de sa ville durant la pandémie, il a lancé:

«Maintenant, nous devons prendre une grande décision. Pour cela, je veux parler aux médias. Chaque personne qui me connait sait que je ne suis pas fou.»

«Je ne veux pas mourir», conclut-il après avoir montré un couteau qu’il menace d’utiliser pour couper la corde.

Selon les policiers présents sur les lieux, l’homme utiliserait un harnais d’escalade.

Depuis plusieurs heures, une foule de personnes est rassemblée au pied du gratte-ciel. Des témoins partagent des images depuis la scène.

La police de Chicago a confirmé vers 7h (heure locale), que la situation s'était résolue de manière pacifique avec l'aide des négociateurs. Personne n'a été blessée. L'homme a été placé en garde à vue. La police n'a pas encore donné son identité, mais une conférence de presse est prévue lundi matin (heure locale).

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала