Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Dégage, ordure!»: des fidèles émiratis expulsés d’Al-Aqsa par des Palestiniens - vidéo

CC0 / / Al-Aqsa
 Al-Aqsa - Sputnik France
S'abonner
Les Palestiniens restent intransigeants face aux accords passés entre les monarchies arabes, que sont Bahreïn et les Émirats, et l’État hébreu. Après que la visite de la mosquée Al-Aqsa par une délégation de Bahreïn a été réprouvée, des images montrant l’expulsion de fidèles émiratis de ce lieu saint pour les musulmans ont fait leur apparition.

Mardi, Israël a accueilli sur son sol la toute première délégation officielle émiratie. Quatre accords, dont celui portant sur l’instauration d’un régime sans visa entre les deux pays, ont été conclus.

«Pour la première fois, depuis la signature de l’accord historique à la Maison-Blanche, les gouvernements israélien et des Émirats arabes unis signent un accord de coopération concert et pratique», a déclaré le Premier ministre Netanyahou, précisant que les quatre accords allaient changer d’une manière remarquable la vie des deux peuples.

Colère palestinienne

Les réactions de Palestiniens ne se sont pas fait attendre. Le membre du comité exécutif de l’OLP Wassel Abou Youssef a déjà qualifié la visite de la délégation émiratie de «honteuse». Selon Al-Quds al-Arabi, ce quotidien d’informations généralistes publié à Londres, le porte-parole du Hamas Hazem Qassem a estimé que la visite de la délégation économique émiratie rendait un «service gratuit» à Netanyahou.

Sur les réseaux sociaux, il a été rappelé qu’alors que les Émiratis obtiennent le droit de profiter du régime sans visa, les Palestiniens eux-mêmes ont besoin d’autorisations pour visiter les lieux saints.

Sur Twitter circule depuis plusieurs jours une vidéo montrant un Palestinien chasser d’Al-Aqsa, cette mosquée sainte pour les musulmans, des hommes présentés comme Émiratis.

«Dégage, ordure!», lance l’homme filmé à l’égard de ceux qu’il qualifie de «chiens» émiratis.

​Pour rappel, récemment la visite d’une délégation de Bahreïn dans cette mosquée avait également été réprouvée.

«Avancée» entre Bahreïn et Israël

Vendredi 11 septembre, le Président Donald Trump a annoncé que Bahreïn et Israël allaient normaliser leurs relations, un mois après l'accord historique entre les Émirats arabes unis et l'État hébreu. L’actuel résident de la Maison-Blanche a notamment qualifié l’accord de paix conclu entre les deux pays d’«avancée historique».

Confirmé par le Premier ministre Benyamin Netanyahou, l’accord a été fustigé le même jour par le mouvement Hamas et l'Autorité palestinienne. Cette dernière a dénoncé un «coup de poignard dans le dos de la cause palestinienne».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала