L'Arménie annonce la destruction d’un avion azerbaïdjanais, Bakou dément

© Sputnik . Valery Melnikov / Aller dans la banque de photosHaut-Karabakh
Haut-Karabakh - Sputnik France
Selon la Défense arménienne, les unités de l'armée de défense du Haut-Karabakh ont abattu ce mercredi matin un avion azerbaïdjanais près de la ligne de contact. Bakou dément et pointe une «nouvelle falsification».

La porte-parole du ministère arménien de la Défense Chouchan Stepanian a rapporté ce mercredi 21 octobre que les unités de l'armée de défense du Haut-Karabakh avaient abattu un avion azerbaïdjanais dans la direction sud de la ligne de contact.

«Les unités de défense aérienne de l'armée de défense d'Artsakh [nom utilisé par les Arméniens pour le Haut-Karabakh, ndlr] ont abattu vers 04h30 GMT un avion ennemi dans la direction sud de la ligne de contact. La situation est reste tendue», écrit Chouchan Stepanian sur Facebook.

Bakou dément

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a pour sa part démenti ces informations.

«Les informations diffusées par la partie arménienne, sur un avion militaire azerbaïdjanais qui aurait été abattu, ne sont qu’une nouvelle falsification de la machine de propagande militaire arménienne», dénonce le service de presse de la Défense azerbaïdjanaise.

Le 17 octobre, le ministère azerbaïdjanais de la Défense a déclaré avoir abattu un avion Su-25 de l’armée arménienne près de la ligne de contact dans la république autoproclamée du Haut-Karabakh. Erevan a démenti cette information.

Situation dans le Haut-Karabakh

Haut-Karabagh - Sputnik France
Le Karabakh diffuse une vidéo de la destruction d’un avion azerbaïdjanais
Depuis le 27 septembre, le Haut-Karabakh est le théâtre de nouveaux affrontements entre les armées arménienne et azerbaïdjanaise. Les deux pays se sont mutuellement accusés d’avoir lancé les attaques. La loi martiale a été décrétée en Arménie et dans plusieurs régions d’Azerbaïdjan.

La France, la Russie et les États-Unis ont mis en garde l'Azerbaïdjan et l'Arménie contre le risque d'une «internationalisation du conflit» et ont appelé les parties belligérantes à la retenue. La Turquie a en revanche promis son assistance à l’Azerbaïdjan.

Dans la nuit du 9 au 10 octobre, Bakou et Erevan se sont mis d’accord sur un cessez-le-feu dans la région sécessionniste azerbaïdjanaise du Haut-Karabakh, théâtre de la nouvelle escalade meurtrière. L’entente a été conclue à l’issue de plus de dix heures de négociations à Moscou. Cependant, dès le lendemain, les parties ont commencé à s’accuser mutuellement de violation de la trêve.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала