Ces aliments qui aggravent le cas des personnes souffrant de migraine

CC0 / geralt / migraine, image d'illustration
migraine, image d'illustration - Sputnik France
Bien que les patients migraineux aient leur liste de produits déclenchant des maux de tête, le neurologue Rinat Bogdanov a mis en garde dans une interview à Sputnik contre le vin rouge, le chocolat, les fromages affinés, les viandes fumées et les produits contenant des substances déclenchant la sécrétion de l'hormone du bonheur, la sérotonine.

La chaleur, les fortes odeurs ou une lumière intense peuvent provoquer des maux de tête chez des patients migraineux, mais aussi certains aliments. Dans une interview accordée à Sputnik, le neurologue du ministère russe de la Santé Rinat Bogdanov indique qu’il faut surtout éviter les substances affectant le système sérotoninergique du cerveau.

«Souvent, cette liste est personnelle. Les personnes souffrant de migraines savent en général quels aliments peuvent déclencher des maux de tête et évitent ainsi de les manger. Il s’agit par exemple du chocolat, des viandes fumées, des additifs alimentaires comme les nitrites, le glutamate monosodique, des fromages affinés, du parmesan, du bleu, de la mozzarella, ainsi que de l’alcool — vin rouge, bière», expose Rinat Bogdanov.

En outre, «il ne faut pas oublier que les repas doivent être fractionnés: environ cinq ou six fois par jour», car la faim peut également provoquer des migraines.

Risque d’AVC

Fromage bleu - Sputnik France
Les six aliments déconseillés en cas de maux de tête
Rinat Bogdanov explique également que les risques d’arrêt vasculaire cérébral (AVC) chez les personnes souffrant de migraines sont deux fois plus élevés et que les principales causes peuvent être le stress, la fatigue, la faim, une alimentation irrégulière et même le fait d’avoir trop dormi.

La tâche la plus importante à l'approche d'une crise de migraine, au moment où les maux de tête viennent tout juste d’apparaître, est d’éviter la dilation des vaisseaux sanguins, c'est-à-dire arrêter ce processus à temps avec des médicaments spéciaux, recommande le neurologue.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала