«Collabo»: le siège du PCF vandalisé à Paris

Le tag «collabo» est apparu sur le dôme blanc du siège parisien du Parti communiste français qui envisage de porter plainte après cet acte de vandalisme.

Le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, a accusé «les descendants des nazis, l’extrême droite française» d’avoir inscrit «collabo» sur le siège parisien du parti.

Auparavant, plusieurs responsables politiques avaient partagé sur les réseaux sociaux une photo montrant le tag insultant sur le dôme blanc du bâtiment conçu par Oscar Niemeyer.

Contacté par l’AFP, M.Roussel a jugé «honteux qu’on attaque le Parti communiste, qui a été très présent dans la Résistance et qui a payé cher son combat contre l’occupant nazi».

Mélenchon fustige une «écœurante agression»

Le patron des Verts Julien Bayou a adressé le soutien de son parti «aux amis communistes face à cette agression abjecte et lâche». Pour sa part, le chef de file de LFI Jean-Luc Mélenchon a dénoncé une «écœurante agression» ainsi que les «appels au lynchage de la gauche par le FN et LREM».

Le PCF va porter plainte après cet acte de vandalisme.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала