Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

LFI plus dangereux que le RN, selon un ancien policier du RAID

© Sputnik . Kristina Afanassieva / Aller dans la banque de photosJean-Luc Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon - Sputnik France
S'abonner
L’ancien policier du RAID Bruno Pomart a fait part de ses inquiétudes à propos de certains cadres de LFI, qu’il accuse de dérives séparatistes. Plus tôt dans la semaine, Jean-Michel Blanquer avait reproché au parti de Jean-Luc Mélenchon de verser dans «l’islamo-gauchisme».

Sur le plateau de CNews, l’ancien policier du RAID Bruno Pomart a dénoncé l’attitude de certains dirigeants de La France insoumise (LFI).

Invité à réagir sur les propos de Jean-Michel Blanquer sur «l’islamo-gauchisme» qui ferait des ravages «dans les rangs de La France insoumise», l’ex-policier a donné raison au ministre de l’Éducation. Il a pointé du doigt plusieurs personnalités de ce parti, coupables selon lui d’alimenter le «séparatisme», et a affirmé que LFI était plus dangereux que le RN.

«Le Rassemblement national, à mon sens, est actuellement beaucoup moins dangereux que La France insoumise […] Vous avez vu en 2015 les manifestations où l’on voit Madame Autain, Obono, Monsieur Corbière et Mélenchon en train de défiler avec des mouvances qui ne sont pas les meilleures à mettre en avant, je dirais. Ils causent un tort terrible à nos compatriotes musulmans ces gens-là. Eux font du séparatisme», a-t-il déclaré sur CNews.

Précisant qu’il n’adhérait pas aux thèses du Rassemblement national, l’ex-policier est également revenu sur la perquisition houleuse du siège de LFI, rappelant que Jean-Luc Mélenchon avait «bousculé des policiers et des magistrats» à cette occasion.

Jean-Michel Blanquer fustige l’islamo-gauchisme

Le 22 octobre sur Europe 1, le ministre de l’Éducation avait parlé pour sa part de «complicité intellectuelle du terrorisme», déplorant que plusieurs instances marquées à gauche se soient laissées entraîner dans «l’islamo-gauchisme».

Outre LFI, Jean-Michel Blanquer avait cité l’UNEF, le syndicat étudiant objet de plusieurs controverses, dont la présidente a été huée lors d’un récent rassemblement en hommage à Samuel Paty.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала