Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Troisième trêve au Haut-Karabakh: l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’accusent mutuellement de violations

© Sputnik . Valeri Melnikov / Aller dans la banque de photosUne maison endommagée lors d'un bombardement au Haut-Karabakh (archive photo)
Une maison endommagée lors d'un bombardement au Haut-Karabakh (archive photo) - Sputnik France
S'abonner
Bien que l'Arménie et l'Azerbaïdjan aient conclu un cessez-le-feu à Washington dimanche 25 octobre, les combats au Haut-Karabakh se sont poursuivis jusqu’au lendemain.

L'Arménie et l'Azerbaïdjan se sont mutuellement accusés d'avoir violé la trêve au Haut-Karabakh avec des tirs d'artillerie. Des rapports de reprise des hostilités sont arrivés immédiatement après l'annonce d'une nouvelle tentative de cessez-le-feu à Washington.

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a déclaré que les forces arméniennes avaient «violé le nouveau cessez-le-feu humanitaire» lundi en bombardant ses positions dans la ville de Terter et des villages avoisinants.

Les maisons détruites pendant le conflit armé de 1991 au Haut-Karabakh (archive photo) - Sputnik France
Des commandos turcs participent aux combats au Haut-Karabakh, selon Erevan
Cette déclaration est intervenue quelques minutes seulement après qu'un nouveau cessez-le-feu, le troisième pour l'instant, devait entrer en vigueur à 8 heures du matin (5h heure de Paris). Il a été annoncé à Washington après la rencontre des ministres des Affaires étrangères arménien, Zohrab Mnatsakanyan, et azerbaïdjanais, Jeyhun Bayramov, avec le secrétaire d'État adjoint américain Stephen Biegun à Washington.

Pendant ce temps, l'armée de la république autoproclamée du Haut-Karabakh a nié les accusations de la partie azerbaïdjanaise. Le Premier ministre arménien Nikol Pashinian a écrit sur les réseaux sociaux que son pays respectait le cessez-le-feu.

Dans le même temps, la porte-parole du ministère arménien de la Défense, Chouchan Stepanian, a déclaré que l'artillerie azerbaïdjanaise avait commencé à tirer sur les positions des forces du Haut-Karabakh, «violant gravement l'accord de cessez-le-feu». L'Azerbaïdjan, à son tour, a insisté sur le fait qu'il observait la trêve.

Accords précédents

L'Arménie et l'Azerbaïdjan avaient précédemment convenu de mettre fin aux hostilités le 10 octobre, après des pourparlers à Moscou, et à nouveau le 17 octobre. Les deux premières tentatives de cessez-le-feu ont rapidement échoué, les rivaux se sont immédiatement accusés de violer les accords.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала