Un couple arrêté pour avoir pratiqué des «saignées purificatrices» en Seine-Saint-Denis

La police a arrêté le 25 octobre un couple d’une quarantaine d’années soupçonné d’escroquerie, de blanchiment et d’exercice illégal de la médecine en Seine-Saint-Denis. Ainsi, ils ont pratiqué pendant deux ans des «saignées purificatrices», appelées hijama, sans formation médicale.

Un couple d’une quarantaine d’années a été interpellé dimanche 25 octobre pour avoir pratiqué illégalement pendant deux ans des «saignées purificatrices», appelées hijama, dans un hôtel de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) dans des conditions d’hygiène «déplorables», rapporte franceinfo se référant à une source proche de l’enquête.

L’hijama, qui ne doit être réalisée que par un médecin, consiste à produire de petites incisions sur la peau avant d’y apposer des ventouses pour extraire du sang, ce qui, selon certains de ses promoteurs, aide à guérir des migraines, des glaucomes, des rhumatismes, de l’infertilité ou encore de l’autisme.

D’importantes sommes découvertes

Lors des perquisitions chez l’homme qui se faisait passer pour un kinésithérapeute et de sa femme qui jouait l’infirmière, les forces de l’ordre ont retrouvé plusieurs sacs remplis de billets et 150.000 euros non déclarés sur un compte en banque. L’activité illégale a pu toucher une centaine de patients.

Placé en garde à vue pour «escroquerie, blanchiment et exercice illégal de la médecine», le couple a fait l’objet d’une audition lundi 26 octobre. Le commissariat de Rosny-sous-Bois en coopération avec la police municipale et les gendarmes a été chargé de l’enquête en juin 2020. L’Agence régionale de santé d’Île-de-France suit également les investigations.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала