Trump ou Biden, lequel favoriserait la «relation spéciale» américano-britannique?

La Grande-Bretagne se retrouve coincée entre le Brexit et sa «relation spéciale» avec les États-Unis. Un lien que Trump n’a guère favorisé durant son mandat. Jo Biden ferait-il mieux? Analyse pour le Désordre mondial de John Laughland, historien, auteur et enseignant.

Si la «relation spéciale» entre le Royaume-Uni et les États-Unis a connu des turbulences lors du mandat de Donald Trump, pourrait-elle encore empirer si Joe Biden était élu?

John Laughland, historien, auteur, titulaire d’un doctorat de l’Université d’Oxford et enseignant dans des universités de Paris et de Rome, réagit à une potentielle victoire de Biden au micro de Rachel Marsden:

«Je pense que ce serait plutôt négatif pour les relations avec le Royaume-Uni. Biden est plus proche au lobby irlandais, qui est très puissant à Washington, et pas du tout favorable par définition aux intérêts britanniques. Il a fait des déclarations sur le Brexit et son souhait de voir le Royaume-Uni respecter l’accord de retrait. Si Biden remporte la Maison-Blanche, nous allons revenir à la case départ de la présidence de Barack Obama, qui, lui, avait une opinion plus que négative sur les Britanniques.»
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала