Plusieurs mosquées près de Rouen reçoivent une lettre de menaces, une enquête ouverte

Quatre mosquées de l’agglomération de Rouen ont déposé plainte après avoir reçu une lettre de menaces non signée, selon les informations d’Actu Normandie.

Sur fond de tensions qui ne s’apaisent pas en France depuis le meurtre de l’enseignant Samuel Paty, plusieurs mosquées de l’agglomération de Rouen, en Seine maritime, ont reçu une lettre de menaces, relate Actu Normandie.

Selon ses informations, les 29 et 30 octobre, les responsables des mosquées des Hauts-de-Rouen, de Canteleu, d’Elbeuf et de Grand-Couronne ont découvert un message non signé dans leur boîte aux lettres. Le courrier comportait notamment l’image d’un cochon, dont la viande est interdite à la consommation dans l’islam, ainsi qu’une caricature de Mahomet publiée dans Charlie Hebdo et une photo de talibans armés.

La mosquée des Hauts-de-Rouen a déposé une main courante et celles de Canteleu et Grand-Couronne ont porté plainte, indique Actu Normandie. Le parquet de Rouen prend l’affaire très au sérieux et a ordonné l’ouverture d’une enquête.

La mosquée de Pantin taguée

Plus tôt dans la journée, le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a annoncé qu’un homme et une femme de 21 ans avaient été interpellés en train de taguer la mosquée de Pantin dans la nuit.

Le lieu de culte en question a été fermé administrativement pour six mois sur décision du ministère de l’Intérieur pour avoir notamment relayé une vidéo montrant le père d’une élève d’un collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) indigné à la suite d’un cours sur la laïcité dispensé par Samuel Paty avec présentation de caricatures de Mahomet.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала