Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Philip Plein doit 300.000 euros à Ferrari pour des photos compromettantes utilisant l'un de ses bolides – photos

© Sputnik . Mikhaïl Voskresenski / Aller dans la banque de photosFerrari 812 Superfast
Ferrari 812 Superfast - Sputnik France
S'abonner
Le designer allemand Philip Plein a perdu son procès face à Ferrari, qui lui avait reproché son mauvais goût et demandé un dédommagement pour avoir utilisé des photos nuisant à la réputation de la marque dans une campagne de promotion où apparaît l’une de ses voitures. Il s'est vu condamner à une amende de 300.000 euros.

L'entreprise italienne Ferrari a remporté un procès contre le styliste Philip Plein qu'elle a accusé de torpiller la réputation de la marque lorsqu'il avait publié, il y a deux ans, une séance photo sur Instagram avec sa Ferrari 812 Superfast verte. Là, il avait annoncé sa nouvelle collection de chaussures.

Les juristes de la société ont contacté le couturier d'origine allemande et demandé de supprimer les photos en 48h. ils ont accusé M.Plein de profiter de la popularité de la marque automobile pour promouvoir ses produits, ainsi que de mettre en péril la réputation de Ferrari par des clichés avec des mannequins à demi-nues qui allaient à l'encontre des valeurs de la marque.

Le constructeur automobile a déposé plainte, réclamant deux millions d’euros à la maison Philip Plein.

«Sur cette image, la marque Ferrari est utilisée pour promouvoir votre marque et vos produits, avec une appropriation illégale de son image positive», a dénoncé la société. «La marque et les modèles Ferrari sont associés dans vos images à un univers sans rapport aucun avec l’image de Ferrari, en présence de mannequins aux poses sexuellement suggestives, mettant en scène les voitures Ferrari avec mauvais goût.»

Le tribunal de Milan a condamné Philipp Plein à 300.000 euros de dommages et intérêts. En cas de réutilisation d'une photo avec une Ferrari, il sera obligé de verser 10.000 euros de dommages à l'entreprise pour chacune.

Le couturier s'est défendu dans un post Instagram annonçant qu'il pourrait faire appel de la décision, alors que l'audition suivante est prévue au printemps.

«Je vais continuer de défendre mes droits», a écrit Philip Plein. «Je pourrais accepter la décision [de la justice] et ne pas faire appel si les deux parties s'accordent de faire un don de cette somme pour la bonne cause», a-t-il ajouté.
Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Philipp Plein (@philippplein)

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала