Le Président du Kosovo démissionne pour faire face à des accusations de crimes de guerre

© AFP 2022 ARMEND NIMANIHashim Thaci, Président de la république autoproclamée du Kosovo
Hashim Thaci, Président de la république autoproclamée du Kosovo - Sputnik France
Après que le tribunal des crimes de guerre du Kosovo a confirmé l’inculpation pour crimes de guerre de Hashim Thaci, le Président de la république autoproclamée du Kosovo, celui-ci a présenté sa démission ce 5 novembre pour faire face aux accusations de La Haye.

Le Président du Kosovo Hashim Thaci a démissionné ce 5 novembre après avoir appris que le tribunal des crimes de guerre du Kosovo avait confirmé son inculpation pour crimes de guerre.

«Je démissionne à partir d'aujourd'hui», a déclaré M.Thaci lors d'une conférence de presse à Pristina, la capitale du Kosovo, ajoutant que ses sources l'avaient informé que la chambre spécialisée pour le Kosovo à La Haye avait confirmé son inculpation.

Il a également appelé les forces politiques de la république à être prudentes dans ces nouvelles circonstances pour éviter une crise institutionnelle.

Selon des informations de RTV, chaîne de télévision de la province autonome de Voïvodine, M.Thaci envisage de se rendre volontairement à La Haye.

Hashim Thaci a annoncé que la cheffe du parlement kosovar les fonctions de Président jusqu'à ce qu’un nouveau chef d’État soit élu. Il s’agit de Vjosa Osmani, présidente de l’Assemblée du Kosovo.

Accusations

En juin dernier, le Président kosovar avait été accusé par la justice internationale de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité présumés dans le cadre du conflit contre la Serbie à la fin des années 1990. Il s’agit notamment d’accusations de «meurtres, de disparition forcée de personnes, de persécutions et de tortures», a déclaré le tribunal qui siège à La Haye. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала