Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une femme balade son canard en laisse dans la rue à Limoges – vidéo

© Sputnik . Alexandra Masaltseva / Aller dans la banque de photosRue de Paris
Rue de Paris - Sputnik France
S'abonner
En ce début de mois de novembre, une femme a été filmée alors qu’elle promenait son canard en laisse dans les rues de Limoges. L’événement a fait rire plusieurs internautes sur les réseaux sociaux.

Pour ce nouveau confinement, certains redoublent d’ingéniosité pour trouver un moyen de sortir de chez soi, souvent avec des prétextes insolites. Et pourtant, la propriétaire d’un canard s’est retrouvée en centre-ville pour une raison valable: elle promenait son canard en laisse, ce qui n'a pas manqué de faire sourire sur les réseaux sociaux, rapporte Franceinfo.

La jeune femme a été remarquée en train de balader son palmipède au boulevard Victor Hugo, à Limoges, le 2 novembre. Selon la rédaction de Franceinfo, elle s'appelle Abigael et va avoir 21 ans dans quelques jours, et c’est justement à l’occasion de son anniversaire que ce petit canard, nommé Hicka, a rejoint son foyer.

​En cette période un peu anxiogène, le fait de promener un canard dans les rues de Limoges prête à sourire.

«Les gens sont étonnés, mais ils sourient, ça fait du bien», témoigne Abigael à Franceinfo.

Le confinement et la promenade des canards

Lors du confinement, il est autorisé de sortir les animaux de compagnie pour leurs besoins, dans la limite d’une heure maximum par jour, dans un rayon d'un kilomètre autour du domicile, selon l’attestation de déplacement dérogatoire.

Le canard fait partie de la liste des animaux domestiques, au même titre que le chien ou le bœuf. Cependant, ce n’est pas forcément un «animal de compagnie» autorisé par l’attestation. Car, d’après le site du Service public, «un animal de compagnie est un animal détenu ou destiné à être détenu par l'homme pour son agrément. Ce n'est pas nécessairement un animal domestique, ni même nécessairement un animal apprivoisé.»

Selon Franceinfo, la jeune propriétaire compte sur la compréhension des autorités qui lui auraient confirmé qu'elle était dans la légalité.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала