Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'Azerbaïdjan reconnaît avoir accidentellement abattu un hélicoptère russe et présente ses excuses

© Sputnik / Aller dans la banque de photosUn hélicoptère Mi-24 (archive photo)
Un hélicoptère Mi-24 (archive photo) - Sputnik France
S'abonner
L'Azerbaïdjan reconnaît avoir accidentellement abattu un hélicoptère russe et présente ses excuses, a déclaré le ministère des Affaires étrangères du pays. Bakou s'est dit prêt à payer une compensation à Moscou.

Un hélicoptère russe a été abattu par erreur par l'armée azerbaïdjanaise en Arménie. Bakou est prêt à payer une compensation, a annoncé ce lundi 9 novembre le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères.

«L'Azerbaïdjan présente ses excuses à la Russie à propos de cet accident tragique, qui était accidentel et n'était pas dirigé contre la Russie. L'Azerbaïdjan exprime ses sincères condoléances aux familles des membres d'équipage tués et souhaite aux blessés un prompt rétablissement. Il se déclare prêt à verser une compensation appropriée», indique le ministère.

Le ministère russe de la Défense a annoncé ce lundi 9 novembre qu'un hélicoptère d'attaque Mi-24, qui escortait un convoi automobile de la 102e base militaire russe de Gumri, en Arménie, a été abattu non loin de la frontière azerbaïdjanaise. L'attaque a fait deux morts et un blessé parmi les militaires russes.

Selon Bakou, l'hélicoptère russe effectuait son vol à proximité immédiate de la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, alors que les affrontements se poursuivent dans la zone de conflit au Haut-Karabakh. L'appareil volait dans l'obscurité, à basse altitude, en dehors de la zone de détection des systèmes de défense antiaérienne et se trouvait dans un secteur où aucun hélicoptère militaire russe n'avait jamais été repéré, ajoute le ministère.

«En état d'alerte, redoutant d'éventuelles provocations arméniennes, l'équipe de service [de la défense antiaérienne, ndlr] a décidé d'ouvrir le feu pour abattre l'appareil compte tenu de ces facteurs et de la situation tendue dans la région», précise le ministère azerbaïdjanais.

La diplomatie russe a salué la décision de Bakou de reconnaître sa responsabilité. L’Azerbaïdjan a assuré qu'une investigation se déroulerait dans les meilleurs délais et que les coupables seraient punis, a souligné le ministère russe des Affaires étrangères.

Le ministre azerbaïdjanais de la Défense, Zakir Hasanov, a adressé une lettre de condoléances à son homologue russe, Sergueï Choïgou.

Affrontements dans le Haut-Karabakh

L'hélicoptère russe a été abattu sur fond d'aggravation du conflit au Haut-Karabakh, zone à majorité arménienne qui a proclamé unilatéralement son indépendance de l’Azerbaïdjan il y a 30 ans. Les combats opposant les forces arméniennes et azerbaïdjanaises y ont repris le 27 septembre.

Bakou et Erevan s'accusent mutuellement de bombardements. Les parties ont conclu trois accords de cessez-le-feu, mais les affrontements se poursuivent à ce jour. 

La situation se complique du fait que l'Azerbaïdjan bénéficie d'un soutien de la Turquie, membre de l'Otan, alors que l'Arménie est membre de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) regroupant l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Russie et le Tadjikistan.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала