Jugés pour 62 cambriolages «en famille», les chefs de bande s’enfuient pendant le délibéré

CC BY 2.0 / Victor / Menottes
Menottes - Sputnik France
Les chefs d’une bande «familiale» qui avaient commis une soixantaine de cambriolages autour de Béziers se sont enfuis pendant le délibéré. Condamnés de 4 à 5 ans de prison, ils sont activement recherchés.

Au terme d’une longue enquête portant sur une soixantaine de cambriolages commis en 6 mois autour de Béziers, sept membres du même cercle familial, dont deux mineurs, ont été condamnés à des peines allant jusqu’à cinq ans de prison dont six mois avec sursis, rapporte Franceinfo.

Ayant ratissé les communes du Biterrois, les enquêteurs ont établi que le domicile situé à Béziers d’un couple de quadragénaires, déjà condamnés à plusieurs reprises pour des vols aggravés, semblait être le «port d’attache» d’équipes de jeunes cambrioleurs.

Lorsque les forces de l’ordre ont procédé en force à l’arrestation, plusieurs suspects sont restés introuvables mais les principaux protagonistes ont été interpellés, la plupart issus de la même famille. Au total, huit personnes ont été mises en examen en mai 2018.

Les chefs de bande en cavale

Jugés en mai 2020, les deux mineurs, dont un des fils du couple de Macédoniens né en 2003, ont été condamnés respectivement à six et dix mois de prison, avec sursis probatoire pendant 2 ans dans les deux cas. Le 6 novembre dernier, le père de famille et son épouse ont été condamnés à cinq et quatre ans de prison respectivement.

Or, tous les deux ont pris la fuite pendant le délibéré car le tribunal n’avait pas ordonné de mandat de dépôt à leur encontre, contrairement à plusieurs autres membres de la bande. Désormais, ils sont activement recherchés.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала