Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'OMS commente la suspension des tests d’un vaccin anti-Covid chinois au Brésil

© Sputnik . Alexey Vitvitsky / Aller dans la banque de photosLe siège de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève
Le siège de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève - Sputnik France
S'abonner
La suspension par les autorités brésiliennes des essais cliniques du candidat vaccin chinois contre le Covid-19, CoronaVac, est une procédure de routine nécessaire pour évaluer la sécurité du vaccin, estime l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Suspendre les essais cliniques d’un vaccin fait partie des mesures de routine qu’on prend pour enquêter sur les incidents, a déclaré mardi 10 novembre la porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Fadéla Chaib.

«Les essais cliniques sont habituellement axés sur la sécurité. Lorsque quelque chose arrive à un patient, qui peut être lié ou non au vaccin, il est de pratique courante d'enquêter sur la situation. La suspension des essais cliniques de vaccins n'est pas inhabituelle lorsqu’on procède à cette enquête», a-t-elle déclaré lors d’un point presse.

Essais cliniques de CoronaVac suspendus au Brésil

L’Agence de vigilance sanitaire brésilienne (Anvisa) a annoncé lundi 9 novembre avoir suspendu les essais cliniques du candidat vaccin chinois CoronaVac, en phase 3 des essais, après «un incident grave» constaté chez un volontaire le 29 octobre. Selon Anvisa, qui ne précise pas ce qui est arrivé au volontaire, ce type d’incidents peut inclure la mort, des effets secondaires potentiellement fatals, une invalidité grave, une hospitalisation et d’autres «événements cliniquement significatifs».

Ce coup d’arrêt pour le CoronaVac est survenu le jour-même où le géant pharmaceutique américain Pfizer a annoncé que son vaccin contre le Covid-19 avait atteint une efficacité de 90%. Les deux vaccins sont à l’essai au Brésil, deuxième pays le plus endeuillé par la pandémie, avec plus de 162.000 morts.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré que l'incident impliquant le volontaire brésilien n'avait aucun lien avec le vaccin CoronaVac.

La Chine et le Brésil ont un accord concernant le CoronaVac

Auparavant, les médias ont rapporté que l'Institut Butantan de Sao Paulo, l'un des principaux centres de recherche biomédicale du Brésil, avait conclu un accord avec la société biopharmaceutique pékinoise Sinovac Biotech pour produire un vaccin contre le Covid-19.

Aux termes de celuic-i, si le vaccin est approuvé, le laboratoire chinois transférera les technologies nécessaires à l'institut brésilien pour lancer la production du vaccin au Brésil d'ici juin 2021.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала