Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'arrière-petit-fils de Clemenceau propose à Macron sa solution pour déconfiner plus vite

© AP Photo / Yoan ValatEmmanuel Macron
Emmanuel Macron - Sputnik France
S'abonner
En marge des commémorations de la fin de la Première Guerre mondiale le 11 novembre, l'arrière-petit-fils de Georges Clemenceau a exposé au Président de la République son moyen de tester les Français à grande échelle et donc de déconfiner plus vite et «sauver l’économie». Emmanuel Macron a promis de lui envoyer les coordonnées d’Olivier Véran.

Mercredi 11 novembre, dans le contexte particulier de la pandémie, Emmanuel Macron présidait les commémorations du 102ème anniversaire de l'Armistice de 1918 qui scellait la fin de la Grande Guerre.

Lorsque le Président est venu déposer une gerbe de fleurs devant la statue de Georges Clemenceau, l'arrière-petit-fils de ce dernier, Éric Clemenceau, lui a proposé sa solution pour procéder à un déconfinement plus rapide. La séquence a été capturée par France 5.

«On vient de détecter un moyen de relever l'économie française», déclare l'arrière-petit-fils du Père la Victoire au Président, qui lui parle d’un moyen de réaliser des tests «à une vitesse phénoménale» développé par des «camarades en France et aux États-Unis».

300 tests à l’heure

Éric Clemenceau précise qu’il existe la possibilité de faire «un très, très, très grand nombre de tests» en un temps record: «300 tests à l’heure, sept millions de tests par semaine».

Cette solution pourrait permettre de «rouvrir très très rapidement les stades, les aéroports dans le pays, etc.», assure-t-il à Emmanuel Macron. «Ce serait fantastique que cela commence par la France.»

​Une solution politique

Pour Éric Clemenceau, «cela doit être une solution politique». Il a donc demandé au Président à quel «champion au gouvernement» il doit s’adresser. Le Président a promis de lui faire passer ses coordonnées.

Interrogé par France 5 mercredi soir, Éric Clemenceau a fait savoir qu’il n’avait pas encore été contacté par Olivier Véran ou le gouvernement.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала