«C’est insensé»: Dupont-Aignan condamne l'Ordre des médecins qui poursuit le Pr Raoult pour «charlatanisme»

© AFP 2022 Lionel BonaventureNicolas Dupont-Aignan
Nicolas Dupont-Aignan - Sputnik Afrique
Nicolas Dupont-Aignan s'en est pris à l'Ordre des médecins sur fond d’accusations contre Didier Raoult. Dans une interview accordée à Jean-Marc Morandini, le politique a rappelé que c’est «le Conseil qui s'est souvent trompé» et qui attaque un spécialiste ayant «soigné et sauvé des patients».

Invité ce 13 novembre de Jean-Marc Morandini dans «Morandini Live» sur CNews et Non Stop People, Nicolas Dupont-Aignan a commenté les accusations de l'Ordre des médecins contre le Pr Raoult. Selon le président de Debout la France, «c'est insensé!».

«C'est le Conseil de l'Ordre des médecins qui s'est souvent trompé et qui attaque l'un des plus grands spécialistes reconnu dans le monde entier! Ce que je sais c'est que ce n'est pas à un Conseil de l'Ordre des médecins, qui s'est souvent trompé, de s'acharner sur un collègue qui est reconnu dans le monde entier, qui a soigné et sauvé des patients», a-t-il déclaré dans «Morandini Live».

Nicolas Dupont-Aignan a également dénoncé «la manipulation et la machination» de l'étude de la revue The Lancet qui avait expliqué que l'hydroxychloroquine était dangereuse pour traiter le Covid-19, entraînant la décision du ministère de la Santé de refuser l’utilisation de cette molécule:

«Le lendemain de cette escroquerie, le ministre de la Santé Olivier Véran a pris une disposition interdisant l'hydroxychloroquine pour les médecins. Pour la première fois, un ministre de la Santé remet en cause la liberté de prescription des médecins. Il le fait sur une information fausse».

Attaque en justice contre le Pr Raoult

Le professeur Didier Raoult va être poursuivi dans les mois qui viennent par l'Ordre des médecins devant la chambre disciplinaire, a annoncé ce jeudi 12 novembre Le Parisien.

Selon le quotidien, le Conseil lui reproche «une kyrielle d'entorses au code de déontologie: violation de la confraternité, information erronée du public, exposition à un risque injustifié et même charlatanisme».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала