Pour la première fois, Trump admet que Biden pourrait lui succéder

Dix jours après l'élection présidentielle américaine du 3 novembre, six jours après la victoire annoncée du Démocrate Joe Biden, Donald Trump a une nouvelle fois refusé d'admettre sa défaite vendredi, tout en semblant reconnaître la possibilité d'un changement d'administration.

Pour sa première prise de parole publique depuis plus d'une semaine, le Président sortant a évoqué la possibilité d'un revers électoral lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche consacrée au vaccin contre le Covid-19.

«Idéalement, on ne fera pas un confinement. Je ne le ferai pas, cette administration ne fera pas un confinement», a déclaré Donald Trump.

«Qui sait ce que sera l'administration (en janvier)? Le temps nous le dira», a-t-il cependant ajouté.

Biden déclaré vainqueur avec 306 grands électeurs

Des panneaux électoraux à Fairfax, en Virginie, le 18 septembre 2020 - Sputnik France
Des projections donnent Trump vainqueur en Caroline du Nord, Biden remporte la Géorgie
Selon les projections de l'institut Edison Research, qui travaille pour les grands réseaux de télévision américains, Joe Biden a remporté l'élection du 3 novembre avec 306 grands électeurs contre 232 à son adversaire Républicain.

Contrairement à la tradition entretenue par de nombreux candidats battus, Donald Trump n'a pas appelé son rival pour le féliciter et son équipe de campagne a déposé des recours pour contester la régularité du scrutin dans certains États.

Mais la plupart des experts, y compris dans le camp républicain, s'accordent à dire que ces procédures n'ont guère de chances d'aboutir.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала