Un médecin confond un cancer et une allergie aux poils de chien

CC0 / skeeze / Cancer
Cancer - Sputnik France
Ce père de famille a raconté au quotidien britannique Daily Mirror comment il avait survécu à un cancer de la langue après qu'un médecin a confondu ses symptômes avec une allergie aux poils de chien. Une série épuisante de séances de chimio et de radiothérapie a suivi.

En 2017, ce père âgé de 52 ans est allé voir son médecin généraliste en se plaignant de malaises permanents à la gorge et de reflux acide.Ce dernier a déclaré qu'il était probablement allergique aux poils de son chien et lui a prescrit des antihistaminiques.

Les symptômes ont pourtant persisté et il s'est adressé à un oto-rhino-laryngologiste qui a découvert qu'il avait une boule à l'arrière de la langue.

chat - Sputnik France
Des scientifiques prétendent pouvoir stopper l’allergie aux chats
Une biopsie a confirmé qu'il s'agissait d'une tumeur maligne et il a commencé des séances de chimiothérapie et de radiothérapie exténuantes.

La crainte qu'il ne revienne

«Je ne suis pas un fumeur, et seulement un buveur léger. Je ne pensais pas que je faisais quoi que ce soit qui causerait un cancer de la langue», a-t-il confié au journal.

Il a raconté qu'après avoir eu un cancer les douleurs dans le corps vous font craindre qu'il ne revienne, mais qu’avec le temps l'anxiété diminue.

«J’ai changé d’emploi maintenant et je n’en parle pas aux gens, j’ai envie de continuer ma vie. Le seul problème que j’ai vraiment eu est l’anxiété liée à la santé», a-t-il conclu.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала