Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Washington impose des sanctions à des entreprises d’Iran, de Turquie, d’Allemagne

© AP Photo / Patrick SemanskyDépartement du Trésor américain
Département du Trésor américain - Sputnik France
S'abonner
Élargissant encore la liste des sanctions contre la République islamique, le Trésor américain a imposé des mesures restrictives à une cinquante de sociétés iraniennes, ainsi qu'à des turque et celle allemande.

Le département du Trésor des États-Unis annonce avoir «pris des mesures contre un réseau clé de soutien au guide suprême de l'Iran, la fondation Mostazafan, un énorme conglomérat d'environ 160 holdings dans des secteurs clés de l'économie iranienne».

Les entreprises touchées par les sanctions appartiennent aux secteurs de l'énergie, des industries extractives, financiers et du tourisme. S’y ajoutent la société turque Turipa et l’allemande Itritec GMBH, spécialisée dans le commerce international et les technologies industrielles.

Selon le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, le guide suprême Ali Khamenei utilise la fondation «pour récompenser ses alliés sous prétexte de charité».

Les installations appartenant à la fondation sont utilisées par le Corps des gardiens de la révolution islamique, la Marine iranienne, le Parlement iranien et l'ancien Président Mahmoud Ahmadinejad, selon le département américain.

L'ex-ministre l’Énergie Parviz Fattah, qui dirige la fondation, fait aussi l'objet de sanctions.

Mahmoud Alavi, ministre iranien des Renseignements, est également dans le viseur du Trésor américain pour son «rôle clé dans les violations brutales des droits humains commises par le régime iranien contre le peuple iranien».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала