Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les effets néfastes du déficit en vitamine D précisés dans une étude

S'abonner
Plus fréquent en automne et en hiver, le manque de vitamine D affecte les os et les muscles, ce qui peut entraîner des fractures et de l'ostéomalacie, préviennent des scientifiques, ayant mené une étude auprès des personnes agées et publiée dans US National Library of Medicine National Institutes of Health.

Nombreux sont ceux qui ne sont pas conscients de l'importance de la vitamine D. Dans une étude publiée dans US National Library of Medicine National Institutes of Health, des scientifiques ont fait état des effets néfastes sur l'organisme d’un déficit en vitamine D.

Parmi les plus importants: l'ostéomalacie (une maladie systémique caractérisée par une minéralisation insuffisante du tissu osseux). Selon les scientifiques, elle peut se développer de manière inaperçue dans ses premiers stades. Elle ne peut être détectée que par des rayons X ou des tests de diagnostic, d’après l’étude.

Les chercheurs ont en outre constaté que la carence en vitamine D peut provoquer des douleurs lancinantes dans le bassin, le bas du dos, les jambes, les cuisses et les côtes. Cette pathologie est dangereuse pour les personnes âgées car elle entraîne des fractures et de l'ostéoporose.

Vitamine D et le Covid-19

Des chercheurs de l'École de médecine de l'université de Boston ont précédemment constaté qu’une insuffisance en vitamine D était associée à un risque accru de développer des complications graves du Covid-19, voire de mourir de cette maladie. Au contraire, il y avait moins de cas graves et de décès chez les patients ayant des taux normaux de vitamine D.

Vitamine D - Sputnik France
Covid-19: plus de 80% des patients hospitalisés ont une carence en vitamine D

Les chercheurs de l'hôpital universitaire Marqués de Valdecilla de la ville de Santander ont, de leur côté, relevé que 82,2% des patients atteints de Covid-19 souffraient d'une carence en vitamine D et que cette insuffisance était plus fréquente chez les hommes que chez les femmes.

Selon des médecins irlandais, une dose de vitamine D de 20 à 50 microgrammes par jour pourrait aider à se protéger contre le coronavirus.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала