«Je recommencerai chaque jour»: il dresse sa terrasse pour protester contre la fermeture de son restaurant 

Le patron d’un restaurant de Nice a installé des chaises et des tables sur sa terrasse et prévoit de réitérer son action chaque jour afin de faire valoir son «droit de travailler» et dans l’espoir que son action fasse «tache d’huile» parmi ses confrères.

Face à la crise du Covid-19, le gérant d’un restaurant de Nice a dressé sa terrasse, comme il l’a toujours fait avant le confinement. Par ce geste qu’il qualifie de «symbolique», Christophe Wilson veut protester contre l’interdiction d’ouvrir le café au moins jusqu’au début de l’année prochaine, relate CNews.

«Les policiers municipaux sont venus voir ce que je comptais faire, explique-t-il, cité par la chaîne. Mais je n’ai rien fait de mal. Je n’ai même pas servi de clients. J’ai juste dressé ma terrasse.»

Les agents l’ont d’ailleurs prévenu qu’il pourrait recevoir la visite de la police nationale.

«Peu m’importe. Je recommencerai chaque jour, jusqu’à ce que je sois entendu», rétorque le restaurateur.

«Je me bats aussi pour la liberté»

Ce n’est pas un simple moment difficile que traverse Christophe Wilson. Il avoue être au bord de la faillite et ne fait que revendiquer son «droit de travailler».

«Je suis un honnête travailleur. J’ai toujours payé mes charges dans les temps et rubis sur l’ongle. Si je me rebelle, c’est uniquement pour avoir le droit de travailler».

Il déclare que ses cinq employés sont au chômage partiel et qu’il ne se verse plus aucun salaire depuis trois mois.

«Je risque la faillite. Nous ne tiendrons pas comme ça jusqu’au mois de janvier. Mais je ferai tout pour sauver mon restaurant. Je me bats aussi pour la liberté. Il faut que tout le monde se réveille», lance-t-il.

Avant d’ajouter espérer que son action fasse «tache d’huile» parmi les autres restaurateurs.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала