Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Nous confirmons notre volonté de dialoguer»: la Palestine prête à des contacts avec Israël

S'abonner
Alors que la Palestine s’était retirée de tous ses accords avec Israël et les États-Unis en mai dernier à la suite de l'intention de Tel Aviv d'annexer des pans de la Cisjordanie, aujourd’hui, elle souhaite relancer le dialogue, mais «sur la base de nouveaux principes et avec de nouvelles garanties internationales».

La Palestine est prête à dialoguer avec Israël, mais sous certaines conditions, a déclaré l'ambassadeur de Palestine en Russie, Abdel Hafiz Nofal, lors d'une conférence en ligne organisée par l’agence Rossiya Segodnya.

Il a rappelé dans ce contexte que les contacts avec Israël avaient été suspendus au mois de mai.

«Nous avons repris les contacts il y a plusieurs jours parce que la vie revient et il y a un grand nombre de questions – sociales, humanitaires, médicales et financières – qui doivent être revues. Mais c'était surtout un message à la nouvelle administration américaine pour dire que nous sommes prêts, que nous souhaitons poursuivre le dialogue pour trouver une solution tout en disant que nous avons besoin d'un nouveau mécanisme pour superviser le problème», a indiqué l'ambassadeur.

Abdel Hafiz Nofal a souligné qu’une supervision unilatérale américaine de la question était «inacceptable».

«Nous confirmons notre volonté de dialoguer, mais sur la base de nouveaux principes et avec de nouvelles garanties internationales», a-t-il poursuivi.

Participation de la Russie

Abdel Hafiz Nofal a estimé que Moscou devait également participer au règlement israélo-palestinien.

«Nous fondons de grands espoirs sur la participation de la Russie. Nous estimons que la Russie pourrait tenir un rôle très important dans ce domaine», a-t-il ajouté.

En mai dernier, le Président palestinien Mahmoud Abbas avait envoyé un message à Vladimir Poutine pour lui demander de contribuer à l’organisation des négociations avec Israël à Moscou.

Le 19 mai, Mahmoud Abbas avait annoncé que le pays se retirait de tous les accords passés avec Israël et les États-Unis en raison de l'intention de Tel Aviv d'annexer des pans de la Cisjordanie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала